Le crime ne profite jamais

« Dans les siècles troublés, faiblesse devient crime. » Citation anonyme

Abdelmoumène Ould Kaddour a été extradé hier en Algérie. L’ancien P-DG de la Sonatrach, protégé de Chakib Khelil et du système Bouteflika, a fini par être rattrapé par la Justice algérienne. C’est la preuve que le crime ne profite pas. C’est l’attestation, si besoin est, qu’une action est menée pour poursuivre les résidus de la Issaba et des bandes criminelles, où qu’ils soient, même à l’étranger, pour les rapatrier eux et les fonds qu’ils ont détourné. Ils devront rendre des comptes au peuple algérien et répondre de leurs crimes.

C’est surtout une réponse aux plus pessimistes qui ont tenté de décrédibiliser les actions menées par la Justice et qui ont essayé de faire croire que les mandats d’arrêts lancés et les commissions rogatoires envoyées « ne mèneraient à rien ».

C’est la meilleure riposte à ces corbeaux et oiseaux de mauvais augure, à ces fauteurs de troubles. Cette extradition démontre que l’État se consolide et aiguise ses armes. Il retrouve de la force et compte faire face à ses ennemis de l’intérieur et de l’extérieur. Pour ce faire, il entend démanteler tous les réseaux qui travaillent à la déstabilisation. Il travaille aussi sur le renforcement du front interne en promouvant l’écoute et le dialogue pour trouver des solutions aux problèmes qui existent sur le terrain, consolider la confiance et faire barrage aux tentatives d’exploiter les frustrations sociales à des fins de subversions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.