Les incendies embrasent plusieurs wilayas du pays: Criminel!

Les incendies sont d’origine criminelle et l’Etat frappera fort pour punir les criminels qui sont derrière ces feux, a indiqué hier le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

Des dizaines d’incendies ont embrasé plusieurs wilayas du pays. Selon le bilan officiel de la Protection civile communiqué à la mi-journée, pas moins de 36 incendies ont affecté 18 wilayas du pays, faisant sept morts. Un bilan qui malheureusement risque d’être revu à la hausse. La wilaya de Tizi-Ouzou a été la plus affectée par les incendies, vu qu’elle comptabilise à elle seule, selon les chiffres de la Protection civile, 19 incendies qui ont fait six morts. Même si les chaleurs caniculaires peuvent être à l’origine de feux de forêts en cette période estivale, l’origine de ces incendies ne fait aucun doute : ils sont criminels. D’ailleurs le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire n’a pas hésité à le confirmer. Il promet d’ailleurs de lourdes sanctions contre les pyromanes. En effet, une délégation ministérielle s’est rendue hier à Tizi-Ouzou. Accompagné du ministre de l’Agriculture qui s’’est enquis de la situation des agriculteurs locaux fortement touchés par les feux et de la ministre de la Solidarité nationale, le ministre de l’Intérieur Kamel Beldjoud a tenu à rassurer les populations de l’accompagnement de l’Etat de sa présence à leurs côtés. Le ministre a également tenu à affirmer que les incendies sont d’origine criminelle car, explique-t-il,» il ne peut pas y avoir une cinquantaine d’incendies déclarés au même moment en une seule journée». Ce qui, ajoute-t-il, n’est pas du tout un hasard mais l’œuvre de mains criminelles qui veulent nuire à l’Algérie. En fait, la tournée de la délégation ministérielle qui a été au chevet des populations touchées par le sinistre, a commencé par le lieu du déclenchement des premiers feux à savoir Takhoukht près du barrage de Taksebt. Après, le cortège s’est rendu dans la région des Aït Yenni où les ministres ont tenus à rassurer les populations touchées et où les feux ont fait deux victimes en plus du jeune mort asphyxié à Azazga. Sur les lieux, Kamel Beldjoud a tenu à réitérer la présence de l’État au coté des populations touchés et a également réaffirmé que la main lourde de la justice touchera les auteurs de ces crimes tout en soulignant la similarité de ce qui se passe à Tizi-Ouzou avec les récents incendies qui ont ravagé les monts Chelia de la wilaya de Khenchela. Pour sa part, le ministre de l’agriculture a assuré que les agriculteurs fortement touchés seront indemnisés pour toutes les pertes subies par le sinistre. Dans cette wilaya, pour rappel, l’essentiel de l’activité agricole tourne au tours de l’agriculture de montagne. De l’arboriculture, de l’apiculture, de l’avis culture et beaucoup d’autres élevages sont l’essentiel des activités des populations locales qui ont donc vu leur bien partir en fumée en l’espace d’une journée et d’une nuit. En effet, il convient de rappeler que les incendies qui ont touchés depuis quarante-huit heures la wilaya de Tizi-Ouzou sont les plus importants connus ces dernières années avec la particularité d’être signalés presque simultanément. Une cinquantaine de départ de feux environ qui ont été déclarés à travers pratiquement toutes les communes. Le premier étant signalé à Takhoukht, aux environs de midi de la journée d’avant-hier. Enfin, il convient de noter que jusqu’’à hier dans l’après-midi, les plus importants feux ont été maîtrisés mais une bonne partie d’entre eux continuaient de ravager le massif forestier fait d’un couvert végétal des plus varié et des plus riches. L’’on évoquait déjà les grandes pertes dans l’oliveraie locale qui représente une des plus importante rentrée d’argent pour les famille de la région.
Kamel Naït Ameur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.