L’Opep+ maintient sa stratégie : Le baril bondit à 81,5 dollars

Comme attendu, les pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés non-Opep ont décidé hier de maintenir les augmentations progressives de la production à hauteur de 400.000 barils /jour. Un communiqué du ministère de l’Énergie et des Mines a ainsi précisé hier qu’à l’issue de la 21e réunion ministérielle Opep –Non Opep, il a été décidé de reconfirmer le plan d’ajustement décidé lors de la 19ème réunion ministérielle Opep –Non Opep.La réunion a approuvé l’ajustement à la hausse de production globale mensuelle de 400 000 barils par jour pour le mois de novembre 2021.Pour l’Algérie, son niveau de production sera de 942 000 baril jour et de 952 000 baril/ jour respectivement en octobre et novembre 2021. La réunion s’est félicitée de la performance positive des niveaux de conformité globale permettant la stabilité et l’équilibre du marché pétrolier.Il a été également décidé que la prochaine réunion ministérielle de l’OPEP et des pays non membres de l’OPEP se tiendra le  04 novembre 2021.

Le communiqué qui précise que le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a participé, hier, par visio-conférence, aux travaux de la 33ème réunion du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) et à la réunion ministérielle de l’Opep+ a indiqué que les membres du JMMC ont examiné la situation du marché pétrolier international et ses perspectives d’évolution à court terme ainsi que l’évaluation du niveau de respect des engagements relatifs aux ajustements de la production des pays de la Déclaration de Coopération pour le mois d’août 2021.Le JMMC a ainsi relevé avec satisfaction que le taux de conformité global avait atteint 119 %.Pour rappel, le JMMC se réunit sur une base périodique depuis janvier 2017 avec l’objectif de veiller à la mise en œuvre des ajustements volontaires de la production des pays OPEP et non-OPEP signataires de la Déclaration de Coopération.

Il faut noter que cette décision était attendue et que les marchés ont donné le ton dès le matin. Après une petite baisse en ouverture de séance, les cours sont repartis à la hausse dans l’après-midi pour atteindre de nouveaux plus hauts depuis novembre 2014.

Ainsi, les contrats à terme sur le pétrole brut nord-américain ont atteint un nouveau sommet depuis novembre 2014.Vers 15h15, le baril de « light sweet crude » texan (bien que le pétrole produit ailleurs puisse être considéré comme du WTI s’il répond à ces critères requis) s’échange de fait à 77,20 dollars, en hausse de plus de 1,7% par rapport à la clôture de vendredi. Les cours se sont ensuite envolés après l’annonce de la décision de l’Opep+. Le Brent et le WTI ont bondi de 3%, à 81,50 et 78 dollars respectivement.

Samira Ghrib

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *