224 projets concernés : Lever les contraintes sur les investissements en suspens

Dans l’objectif de lever les contraintes bureaucratiques et faciliter de l’investissement, une commission chargée du suivi des projets d’investissements en suspens a été installée hier. « Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a supervisé, mercredi 13 octobre 2021, la mise en place d’une commission nationale de suivi des projets d’investissement en suspens, qui sera chargée de lever les restrictions sur les projets d’investissement achevés et ne sont pas encore entrés en service », a indiqué hier un communiqué du ministère de l’industrie.

Ce commission, présidée par le ministre de l’Industrie, est composée des secrétaires généraux des ministères en charge de l’intérieur, des finances, de l’énergie et des mines, de l’agriculture, du logement, du tourisme, de l’industrie pharmaceutique, de l’environnement et des ressources en eau, précise la même source et d’ajouter que la structure a été mise en place en application des instructions du Premier ministre AïmeneBenabderrahmane. Celle-ci a pour objectif de lever le blocage sur certains investissements à travers les différentes régions du pays, conformément aux directives du Président de la République, pour trouver des solutions rapides à ce dossier.

Lors de la cérémonie d’installation, Ahmed Zeghdar a indiqué que la commission accélérera le traitement des projets qui ont été achevés mais ne sont pas entrés dans la phase d’exploitation en raison des restrictions liées au manque de préparation des zones industrielles et d’activités, aux travaux de raccordement à l’électricité, réseaux de gaz et d’eau, ainsi que le retard enregistré dans l’obtention des autorisations administratives. Concrètement, ajoute le ministre, la commission va se pencher sur la situation de 224 projets en cours qui ont été dénombrés par les directions de wilayas de l’industrie et l’Agence nationale pour le développement des investissements dans les branches de l’industrie des engrais, de l’alimentation du bétail, des industries textiles, de la production de produits médicaux, les industries mécaniques, la fabrication de machines et d’équipements agricoles, les équipements destinés à la pêche, l’aquaculture et l’industrie navale.

Le ministre a également annoncé que des comités de wilayas chargés du suivi et de la levée des restrictions qui entravent l’entrée des projets d’investissement en exploitation seront également installés. Des structures qui compteront les représentant des secteurs concernés et qui seront placés sous la supervision des walis. Enfin le ministre a souligné l’importance de cette commission pour lever les obstacles enregistrés,  qu’il s’agit d’examiner. Dans un deuxième temps, le processus concernera les projets d’investissement en cours de réalisation et pour lesquels il s’agira de faciliter leur concrétisation et la mise en service.

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *