OM Arzew : Vers un deuxième forfait

L’OM Arzew, relégué en inter-régions de football en fin d’exercice passé, est sérieusement menacé d’une autre relégation à cause de son incapacité à s’engager dans le championnat du troisième palier. Après avoir déclaré forfait pour le match de la première journée du groupe Ouest qu’il devait jouer, le week-end passé, sur le terrain de l’ICS Tlemcen pour n’avoir pas réussi à retirer les licences de ses joueurs de la Ligue inter-régions, le même scénario pourrait se reproduire vendredi. L’équipe de la ville pétrochimique se dirige encore vers une défaite sur tapis vert à l’occasion de la réception de l’IRB El Kerma dans le cadre de la deuxième journée, vu que le club n’a toujours pas réglé ses dettes, ne s’acquittant pas aussi des frais d’engagement, prévient la même source. L’OMA, qui n’a résisté en Ligue deux que l’espace de deux années alors qu’il avait nourrit de grosses ambitions pour faire mieux, est en train de faire les frais de la crise multidimensionnelle dans laquelle le club est plongé depuis au moins trois saisons. A l’origine des interminables querelles entre ses dirigeants et des comptes bancaires bloqués ayant conduit la saison passée les joueurs à effectuer plusieurs grèves scellant avant l’heure la descente de leur équipe en troisième palier. La situation n’a pas changé d’un iota cette saison, puisque le club a passé un autre été mouvementé, au cours duquel l’effectif des seniors a connu un départ massif des joueurs. L’entraineur Nacer Benchiha, appelé à la rescousse, n’a pas fait long feu, et s’est vite vu éjecter de son poste. A présent, les regards de la direction du club sont orientés vers les autorités locales, dans l’espoir qu’elles interviennent pour éviter d’autres mauvaises surprises à l’OMA et ses fans. Le wali d’Oran, Said Saayoud, a annoncé, la semaine passée en marge de la visite au club phare de la wilaya, le MCO, que les clubs oranais vont bénéficier de subventions de la part du fond de wilaya à partir de cette semaine. Une bouffée d’oxygène que les dirigeants de l’OMA attendent avec impatience, fait-on savoir, dans l’espoir de les aider à éviter un autre forfait qui pourrait conduire, en cas d’un troisième, à une deuxième relégation de rang sans jouer.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *