Djibouti – Algérie, ce vendredi à 14h au Caire : Gare à l’excès de confiance !

Demain à partir de 14h, les yeux des Algériens seront braqués vers le Cairo  Stadium, en Égypte.

Ce stade, théâtre du dernier sacre des Verts lors de la CAN-2019, abritera le match de la 5e journée des Eliminatoires du Mondial-2022 entre le Djibouti et l’Algérie. Une rencontre, à priori, à la portée des Verts, lesquels avaient étrillé à Blida ce même adversaire (8-0). Malgré cela, le Djibouti reste à prendre au sérieux afin de rentrer à domicile avec les trois points, avant la finale du Groupe A, mardi prochain face au Burkina Faso, au stade Mustapha-Tchaker de Blida.  Le driver national, Djamel Belmadi, a insisté lors de son dernier rendez-vous avec la presse sur le fait qu’il ne faut minimiser aucun adversaire, puisque le match se joue sur le terrain et non pas avant. Demain, le technicien algérien va devoir apporter des changements sur son effectif, et il l’a lui-même fait savoir. Il sera contraint de laisser sur le banc les joueurs qui reviennent à peine de blessure au même titre que ceux qui ont déjà un avertissement, et qui risquent de rater l’affiche face aux Etalons s’ils en reçoivent un second. Deux en un, donc, pour Belmadi, appelé à gérer ce match face à Djibouti tout en pensant à celui du Burkina Faso. Un exercice difficile, certes, mais la disponibilité des joueurs ainsi que leur volonté de bien faire et continuer sur la lancée le laisse optimiste. D’ailleurs, les échos émanant du Caire font état d’une ambiance bon-enfant au sein du groupe et surtout une envie de donner, une fois de plus, la joie à leurs supporters. Ces derniers qu’ils retrouveront mardi prochain à Blida, puisque, faut-il le rappeler, 14 000 seront autorisés à y accéder. Parmi les aspects que craignent les Algériens, demain, c’est surtout l’arbitrage, souvent critiqué par Belmadi et ses capés. Ils croisent les doigts et espèrent que l’homme en noir sera à la hauteur afin de ne pas fausser la partie. Cette rencontre sera dirigée par un trio arbitral béninois, conduit par Houngnandande Djindo Louis, assisté de ses compatriotes Ayimavo Aymar Ulrich Eric (1e assistant) et Kougbemede Koudogbo Augustin (2e assistant), alors que le quatrième arbitre est le Béninois Mohamed Issa.

Abderrahim Mahious

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.