Equipe nationale A’ : Pleine concentration sur le Soudan

La capitale qatarie, Doha, a accueilli, samedi, l’Équipe nationale algérienne des A’, appelée à prendre part à la Coupe arabe des nations, qu’abritera cette presqu’île située sur la rive sud du Golfe Persique à partir de demain. 

Et les protégés de Madjid Bougherra n’ont pas trop tardé pour rentrer dans le vif du sujet et préparer leur première sortie. Celle-ci aura lieu mercredi à 11h au Stade Ahmed Ben Ali. Une fois sur place, les Verts ont effectué une première séance, au complexe sportif d’Al Egla, dédiée à la récupération, après leur voyage pour rallier la capitale qatarie, via Tunis. Dans  cette première séance, quatre joueurs ont manqué à l’appel, étant retenus avec leurs clubs respectifs. Il s’agit du gardien de but et capitaine, Raïs M’bolhi, le défenseur Ayoub Abdelaoui, Amir Sayoud ainsi que Yacine Brahimi. Ces éléments ont rejoint le groupe hier matin.  Mohamed Amine Tougai, quant à lui, s’est contenté de soins, après une blessure contractée avec l’ES Tunis. Hier, les joueurs ont eu droit à un meeting avec les organisateurs de la FIFA avec, entre autres,  des explications sur les récents changements apportés aux lois du jeu et le point sur l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR). Ceci, avant de se remettre au travail avec une nouvelle séance d’entraînement. Il faut dire que les Algériens sont pleinement concentrés sur leur travail et le match qui les attend mercredi. Il est vrai que les Soudanais sont loin de constituer un foudre de guerre ou rivaliser avec les Verts, mais toujours est-il qu’il s’agit d’un adversaire à prendre très au sérieux. C’est d’ailleurs sur ce point qu’a insisté Bougherra dans ses interventions médiatiques ainsi que dans son discours avec ses joueurs. L’ancien capitaine de l’Equipe nationale sait pertinemment que la pression commence à peser sur ses protégés, installés dans la peau d’un favori, mais le fait que son équipe soit renforcée par des éléments de l’EN A, champions d’Afrique en titre, le laisse optimiste et l’aidera dans sa mission. L’on citera, entre autres, M’bolhi, Benlamri, Bounedjah et surtout Belaili. Ce dernier sera, sans doute aucun, « l’arme fatale » que « Madjic » utilisera pour atteindre l’objectif assigné et rentrer au pays avec le trophée en mains. 

Abderrahim Mahious 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *