Examens du Bac et du BEM : « Les risques de fuites sont nulles »

Le ministère de l’Éducation nationale accélère les préparatifs pour les examens de cycles moyen et secondaire. Il assure que cette année, il n’y aura aucune fuite des sujets du Baccalauréat et du Brevet d’enseignement moyen. 

« Cette année, la fuite des sujets du BAC et du BEM est quasiment impossible grâce aux mesures prises par le ministère de l’Éducation nationale afin d’assurer une totale protection des sujet », a assuré hier l’inspecteur central au ministère de l’Éducation nationale, Abbas Bakhtaoui. Invité à s’exprimer sur les ondes de la matinale de la première chaîne de la Radio algérienne, M Bakhtaoui a appelé les élèves et leurs parents à  « ne pas s’attarder sur les rumeurs propagées sur les réseaux sociaux dont les desseins sont de perturber les préparatifs des candidats et leur concentration ». M. Bakhtaoui qui a assuré que le taux de risque de fuite des sujets est égal à zéro a fait savoir que les sujets sont prêts, voir en étape d’impression par les commissions en charge dont les membres sont placés actuellement en isolement total. Par ailleurs, en plus des mesures techniques prises afin de réduire à néant les possibilités de fuite des sujets, l’inspecteur central au ministère de l’Éducation nationale évoque des sanctions pénales allant jusqu’à l’emprisonnement des mis en cause, qui devrait réduire les tentatives de triche. « La publication des sujets sur les réseaux sociaux n’est permise qu’une fois les élèves commenceront à quitter les salles d’examen après avoir consommé la moitié du temps imparti à chaque discipline », avertit-il en expliquant qu’ « autrement, toute tentative de fuite avant ce temps réglementaire est passible de poursuites, allant jusqu’à l’emprisonnement. ». M. Bakhtaoui n’a pas non plus manqué de rappeler que « l’introduction en salle d’examen des téléphones est strictement interdite ».

Sur un autre volet, le ministère de l’Éducation nationale a décidé de s’en tenir toujours au protocole sanitaire mis sur pied par les autorités du pays dans le cadre de la lutte contre le Covid 19. Malgré les mesures d’allègement prises suite à la stabilisation de la situation pandémique dans notre pays, le secteur de l’Education reste ainsi attaché aux mesures de sécurité et autres mesures barrières jusqu’à la fin de l’année et surtout s’en tient aux décisions de la commission de suivi de l’évolution de l’évolution de la pandémie, seule à même de donner des orientations aux pouvoirs publics. Aussi,  évoquant ce chapitre, relatif aux mesures sanitaires mises en place, le responsable du ministère de l’Education nationale a fait savoir que « c’est le même protocole appliqué précédemment qui est reconduit et qui consiste en la distanciation physique, l’empêchement des encombrements à l’entrée et la sortie des centres d’examen et limiter à 20 le nombre des élèves par salle ».

Enfin, au sujet des préparatifs des examens au niveau des dix nouvelles wilayas, M. Bakhtaoui a fait savoir que « les directions de l’éducation ont parachevé la préparation des examens, de juin prochain ». Ces derniers vont se dérouler, selon lui, « dans des conditions ordinaires, tant le ministère assure un accompagnement direct dans tous les aspects et dans toutes les étapes ». 

Akli Amor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.