Cours après moi que je t’attrape ! 

Un âne peut-il courir ? Bien épaulé, il peut même devenir un cheval de course. Les preuves existent !

Et les jeunes de Temacine, dans la wilaya de Touggourt,  l’ont bien démontré, la semaine passée lors de la course d’ânes. Ils ont fait courir une quarantaine de baudets et ont même réussi à les faire cavaler ! Il y a même eu des gagnants et sans tricher ni brouter au passage (c’est désert et aride, il n’y a rien à gratter) ! Une prouesse que seule l’oisiveté, la mal-vie et la morosité de la vie permettent de réussir. Et tout cela en l’absence la presse sportive qui était évidemment ailleurs et ne pouvait « s’abaisser » à couvrir un tel évènement où les braiements florissaient nous rappelant certaines « stars » et leurs onomatopées. L’âne peut donc courir, c’est confirmé car c’est prouvé. Ne m’en demandez pas plus, je ne serai pas en mesure de convaincre tout le monde. Mais c’est certain, il court et peut même devenir un poulain sur lequel on se risque de miser. Et puis, l’âne est doux de par sa nature et qu’il se dit même qu’il est intelligent ! Oui, ça peut se faire être « intelligent comme un âne » doit accéder au lexique et enrichir le vocabulaire. Et comme l’âne est intelligent, il peut donc devenir tout ce qu’il souhaite… D’ailleurs, chez nous on préfère toujours notre âne au cheval des autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.