Initiative de la « Main tendue » du président de la République : Des partis politiques en ordre de bataille

Le président de la République, Abdelamdjid Tebboune, a annoncé une prochaine rencontre inclusive des partis politiques autour de l’initiative de la main tendue qu’il a lancée et qui fait suite aux différents entretiens en tête-à-tête qu’il a eus avec les chefs de partis. En attendant, les partis de la majorité se déploient sur le terrain pour appeler à une adhésion importante à cette initiative.  Ainsi, le président du Front El Moustakbal, Abdelaziz Belaid, a appelé, samedi depuis Bouira, «les étudiant, à s’impliquer davantage dans la vie politique et sociale pour, a-t-il ajouté «bâtir une Algérie forte et prospère». «L’étudiant doit retrouver son rôle d’élite pour mettre en œuvre ses compétences, ses idées et son savoir-faire au profit de sa patrie», a-t-il plaidé. Le premier responsable d’El Moustakbel a renouvelé son appel aux Algériens, les étudiants notamment, qui, a-t-il expliqué «constituent l’élite et l’avenir du pays», pour qu’ «ils œuvrent tous pour l’unification des rangs afin de faire face aux campagnes hostiles à l’Algérie menées sur les réseaux sociaux». «L’Algérie a, aujourd’hui, besoin de tous ses hommes », a-t-il expliqué, soulignant qu’il s’agit «des étudiants». «Car, ils sont l’élite du pays qui porte des idées d’un changement pacifique vers un avenir meilleur », a-t-il souligné. Selon le président du Front El Moustakbal, «le changement doit être mené dans le cadre d’un dialogue crédible et sincère et dans un climat de réconciliation nationale et d’union». Pour sa part, le Rassemblement National démocratique a réuni ses effectifs locaux dans la wilaya de M’sila et dont les travaux ont été présidés par le secrétaire général du parti, Tayeb  Zitouni. Ce dernier a affirmé que «le  Rassemblement national démocratique (RND) soutient « toute initiative de rassemblement». Il a  précisé que le retour, à ce qu’il a qualifié, de «famille nationale» dans la perspective du rassemblement est le bienvenu ». «Car, a-t-il dit, cette famille nationale mettra en échec certaines parties qui investissent dans les conflits entre Algériens». L’intervenant a également souligné appelé la classe politique nationale, l’invitant à jouer un rôle nécessaire dans l’édification d’un front interne solide en mesure de repousser toute tentative de déstabilisation et d’œuvrer à préserver l’unité nationale sauf que, a-t-il ajouté ». «Il est impossible d’édifier un front interne sans une économie forte », a-t-il expliqué, estimant qu’une économie forte et solide nécessite actuellement des mesures d’urgence pour décoller». 

Enfin, le Mouvement El-Islah a affirmé hier adhérer à l’initiative de rassemblement initiée par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, appelant tous les acteurs de la société à se rallier autour de ce « projet noble ».Dans un communiqué sanctionnant les travaux de la session ordinaire de son bureau national, le Mouvement El-Islah a indiqué à propos de l’initiative du Président Tebboune, que l’intention du Chef de l’Etat « est claire et sincère » et qu’il était un président rassembleur. « Le mot exclusion est banni du lexique du président de la République qui met toute son intelligence, sur la voie de l’Algérie nouvelle, pour rassembler les parties qui ne pouvaient pas s’entendre par le passé », a rappelé le Mouvement. Le parti politique a réitéré, dans ce sens, « son adhésion à cette initiative et appelé tout un chacun, notamment les forces politiques, les acteurs de la société civile, les personnalités nationales, les académiciens et les intellectuels, à se rallier autour de ce projet noble et cette démarche politique importante ».Le Mouvement El-Islah a estimé que cette initiative était « un choix impératif de nature à raffermir le front interne du pays et renforcer les potentialités politiques afin de relever les défis qui se posent à l’Algérie sur les plans interne et externe ». « L’Algérie a besoin de resserrer les rangs en vue de relever les défis internes et édifier la nouvelle République sur des bases solides », a ajouté le Mouvement. La formation politique a affirmé, dans ce cadre, que « l’Algérie nouvelle tendait ses bras à tous », dénonçant « les discours de haine qui véhiculent des projets de division et de discorde au sein du peuple ».

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.