L’Algérie réaffirme son soutien et son accompagnement de l’État de Tunisie : L’entente stratégique

L’Algérie réaffirme ses engagements envers son partenaire tunisien et l’assure de son soutien et de son accompagnement notamment en matière d’énergie.

Le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab a tenu hier, à l’occasion de la tenue à Alger de la réunion de la commission mixte algéro-tunisienne de coopération dans les domaines de l’énergie et des mines de rappeler ce soutien. Un accompagnement qui revêt un caractère hautement politique et stratégique. Il a ainsi souligné que l’Algérie, sur instruction du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, « accompagne et soutient » l’Etat tunisien, évoquant dans ce cadre la coordination avec la partie tunisienne pour répondre à ses besoins énergétiques pour passer un été « dans les meilleures conditions. » Une déclaration qui met ainsi fin à toutes les supputations entretenues par certaines parties occultes sur les approvisionnements énergétiques algériens vers la Tunisie. Des supputations relayées malgré les démentis répétitifs des autorités tunisiennes et qui n’avait que pour seul objectif que de tenter de perturber les relations entre l’Algérie et la Tunisie liée par un partenariat stratégique et qui semble hautement déranger les partisans de la déstabilisation dans la région. 

Aussi, la réunion de la commission mixte algéro-tunisienne de coopération dans les domaines de l’énergie et des mines à l’occasion de la visite de la ministre tunisienne de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, Neila Nouira Gongi, a été l’occasion de mettre l’accent sur la profondeur et la qualité des relations de coopération entre l’Algérie et la Tunisie. 

Dans ce sens,  M. Arkab a affirmé que la réunion avait permis de faire le point sur le niveau de la coopération dans le secteur et de dresser un bilan de ce qui a été accompli depuis la première réunion de la commission, tenue à Tunis en 2018. Au cours de cette réunion, un procès-verbal d’entretiens de coopération dans le domaine de l’énergie et des mines a été signé pour un échange d’expériences et de connaissances entre les deux parties dans les domaines des hydrocarbures, de l’électricité, des mines, de l’exploitation et de la transformation du phosphate et des énergies renouvelables, a précisé le ministre, ajoutant que les deux parties s’emploieront à mettre en œuvre ce qui a été convenu sur le terrain dans les meilleurs délais.

De son côté, la ministre tunisienne de l’Energie a estimé que la rencontre est l’occasion de réaffirmer la qualité exceptionnelle des relations entre l’Algérie et la Tunisie avec une grande volonté de consolider les échanges notamment en matière d’énergie et des mines.  La même responsable, qui  a par ailleurs assuré que les échanges ne concerneront pas uniquement le domaine du commerce mais aussi des partenariats divers, n’a pas manqué d’exprimer le vœu de son pays de consolider le partenariat algéro-tunisien en matière de réseaux d’électricité et de leur extension vers la Libye.

Intégration stratégique

Notons qu’au cours de sa visite en Algérie, la ministre tunisienne de l’Industrie, de l’Energie et des Mines a eu des entretiens avec le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane. « La rencontre a permis de confirmer la profondeur des relations de fraternité, de solidarité et de coopération entre les deux pays, tout en passant en revue la réalité et les perspectives de la coopération bilatérale, notamment dans le domaine de l’énergie et des domaines connexes, ainsi que l’importance d’aller de l’avant afin de concrétiser les directives des dirigeants des deux pays, le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune et son frère, le Président de la République tunisienne, M. Kaïs Saïed, visant à réaliser plus d’intégration stratégique et le développement solidaire et intégré » a précise dans ce sens un communiqué des services du Premier ministre.

Neila Nouira Gongi a également été reçue par le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables avec qui elle a évoqué les moyens du renforcement de la coopération bilatérale dans le domaine des énergies renouvelables notamment les axes de coopération entre l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE) et l’Agence tunisienne pour la conservation de l’énergie (ANME) dans le domaine de la maîtrise de l’énergie et des énergies renouvelables, à travers un projet du mémorandum d’entente

Fonds d’investissement commun

Lors de son séjour en Algérie, Neila Nouira Gongi, a par ailleurs été reçu par le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la Micro-entreprise, Nassim Diafat. L’entrevue a permis de convenir à la réalisation d’un projet de création d’un fonds d’investissement commun pour le financement des micro-entreprises ainsi qu’un programme de travail annuel commun qui permettra d’exécuter les différents axes de coopération dans le domaine des micro-entreprises, liés essentiellement à l’échange d’expériences et d’expertise, et à l’accompagnement des jeunes porteurs de projets dans les zones frontalières des deux pays, à travers des projets communs et l’organisation de manifestations et d’activités économiques dans le domaine de l’entrepreneuriat ».

Lors de cette même entrevue, M. Dhiafat a fait part de « la pleine disposition du secteur à promouvoir le partenariat et la coopération entre l’Algérie et la Tunisie, et à renforcer la coopération économique et l’échange commercial entre les deux pays » alors que  son hôte a mis l’accent sur la mise en place de mécanismes de soutien aux jeunes dans les zones frontalières pour garantir des postes de travail, à travers le développement et le lancement de projets et de programmes communs entre l’Algérie et la Tunisie. Il est utile de rappeler que le partenariat entre l’Algérie et la Tunisie s’est renforcé et a été scellé lors de la visite du Président Tebboune en Tunisie au mois de décembre dernier par la signature de la Déclaration de Carthage qui confirme la convergence des vues des présidents quant à la nécessité d’une « nouvelle approche de coopération, à même d’asseoir de nouvelles bases de partenariat bilatéral ». Les deux présidents avaient alors souligné l’importance d’adopter une vision ambitieuse pour l’instauration d’un nouvel espace régional unificateur, complémentaire et intégré fondé sur les valeurs, les idéaux et les principes communs ». Le président de la République a également mis en avant, à plusieurs reprises, le soutien de l’Algérie et sa disponibilité à accompagner la Tunisie, loin de toute ingérence et dans le respect de sa souveraineté.  

Kamel Nait Ameur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.