Autorité nationale de sûreté et de sécurité nucléaires : Rachedi Menadi installé dans ses fonctions de président

Le ministre de l’Energie et de Mines, Mohamed Arkab, a procédé hier à l’installation de M. Rachedi Menadi à la tête de l’Autorité nationale de sûreté et de sécurité nucléaires suite à sa nomination par le chef de l’Etat.
La cérémonie d’installation, tenue au siège du Commissariat à l’énergie atomique (COMENA), a été présidée par le ministre de l’Energie et des Mines, M. Mohamed Arkab, en présence des représentants du Premier ministre et des ministères de la Défense nationale, des Affaires étrangères, de l’Intérieur et des Collectivités locales, de l’Industrie, outre le Commissaire à l’Energie Atomique, Abdelhamid Mellah et des cadres relevant du ministère de l’Energie et du COMENA. M. Menadi a été nommé le 7 avril 2022 par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à la tête de l’Autorité nationale de sûreté et de sécurité nucléaires. Créée en vertu de la loi 19-05 du 17 juillet 2019 relative aux activités nucléaires, ladite Autorité est l’instrument de l’Etat pour effectuer toutes les activités nucléaires impliquant l’utilisation de sources radioactives de façon à permettre de réaliser les bénéfices escomptés, tout en éliminant ou en minimisant les risques radioactifs Dans son allocution lors de la cérémonie d’installation, M. Arkab a mis en avant le rôle important de l’Autorité qui compte parmi les institutions «importantes», de par les responsabilités et missions qui lui sont confiées, saluant les efforts consentis sanctionnés par la promulgation de la 19-05 régissant les activités liées à la recherche à la production et à l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire. Il a valorisé, dans ce sens, les efforts du COMENA et ses cadres et leur contribution efficace à l’élaboration de la loi sur les activités nucléaires, ainsi qu’à l’élaboration et à l’enrichissement de ses textes d’application. Le ministre a affirmé que le CONEMA continuera à fournir l’aide nécessaire à M. Menadi dans l’accomplissement de ses nouvelles missions, en continuant à exercer les prérogatives et pouvoirs de contrôle réglementaire sur les activités nucléaires, en attendant l’installation effective des structures de l’Autorité de sûreté et de sécurité nucléaires.
R.E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.