Coopération algéro-italienne : La PME, l’autre axe stratégique

Le Directeur général par intérim de l’Agence nationale d’appui au développement de l’entrepreneuriat (ANADE), Mohamed Cherif Bouziane, a indiqué hier que «le protocole d’accord signé avec la confédération italienne des petites et moyennes industries privées dans le domaine des micro-entreprises constitue un acquis important pour l’Algerie». S’exprimant hier sur les ondes  de la chaine 1 de la radio nationale, le même responsable a expliqué  que « le mémorandum vise à renforcer la coopération économique, commerciale et technique entre les deux parties et de profiter également de l’expérience de pointe de l’Italie dans le domaine des micro-entreprises», précisant que «l’Italie est devenue parmi les premiers partenaires privilégiés par l’Algerie de par son modèle économique similaire à celui de l’économie nationale». L’Invité de la Radio a souligné que «les micro-entreprises sont les piliers de l’économie nationale et bénéficieront amplement de cet accord, qui leur permettra de s’ouvrir aux marchés étrangers, au marketing numérique et d’améliorer la qualité de leurs produits au niveau du marché national». Bouziane a également affirmé que «cet accord apportera une valeur ajoutée à l’économie nationale, d’autant plus que l’objectif des autorités est d’assurer l’autosuffisance, la sécurité alimentaire et la promotion d’un espace concurrentiel du produit algérien». Evoquant les secteurs cibles, le responsable de l’ANADE a noté que «les industries alimentaires, les huiles, le cuir de laine et les zones de production d’équipements industriels seront les principaux bénéficiaires de ce mémorandum». Il a égalementsouligné que «les PME constituent 97% du tissu industriel en Algérie pour lesquelles il est impératif d’accorder  une attention particulière ». Selon Cherif Bouziane l’Algerie compte plus 1.4 million micro-entreprises créées dans le cadre des trois organes de soutien à l’emploi, à savoir l’Anade, la Cnac, et l’Angem, ces entreprises ont créé plus de 2.5  millions d’emplois.

Pour rappel, l’ANADE a signé, lundi à Alger, un mémorandum d’entente avec la Confédération italienne des petites et moyennes industries privées (CONFAPI), dans le domaine des micro-entreprises et de l’entrepreneuriat. Ce mémorandum vise à renforcer la coopération économique, commerciale et technique entre l’ANADE et la CONFAPI, notamment en ce qui concerne l’amélioration de la compétitivité des entreprises sur les marchés mondiaux, a indiqué un communiqué des services du ministère délégué chargé de la Micro-Entreprise. Il vise également à encourager les entreprises italiennes activant dans les domaines de la production des équipements industriels adaptés aux besoins des micro-entreprises, à s’installer en Algérie, et à développer les capacités de l’ANADE, notamment en termes de qualité, et à s’ouvrir sur les marchés étrangers et le marketing numérique. Le mémorandum prévoit également une assistance technique pour développer des outils d’évaluation des projets à travers le système d’enregistrement au profit de l’ANADE et une assistance technique pour développer l’innovation ouverte au sein des entreprises algériennes, y compris les micro entreprises, conclut le communiqué.

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.