Entreprise : Rayan-OX investit les marchés européens

Entrée en production en pleine crise de l’oxygène de l’été de l’année passée, l’entreprise Rayan Ox», se tourne résolument vers l’export et investit aujourd’hui les marchés européens. 

L’entreprise établie à Oran a annoncé hier avoir exporté 40 tonnes d’oxygène médical vers la France et l’Italie. «Spécialisée dans la production des gaz médicaux et industriels, Rayan Ox vient de réaliser ses premières exportations d’argon, vers la France et l’Italie», a annoncé lundi l’entreprise dans un communiqué, soulignant que l’opération concerne «deux conteneurs citernes (Iso-tank) de plus de 20 tonnes chacun qui ont été expédiés vers la France et l’Italie». La même source a ajouté que «ces deux premières opérations seront suivies par d’autres livraisons qui s’étaleront jusqu’à décembre 2023». Et de préciser que «d’autres clients d’Europe viennent de confirmer leurs commandes que nous allons livrer dès l’obtention des autorisations d’export », expliquant que «cette usine est dotée d’un laboratoire de contrôle qui veille à la conformité et la qualité des produits, à travers des tests et des analyses de convenance». Lancée en 2017, l’usine Rayan Ox n’est entrée en exploitation qu’au deuxième semestre 2021, soit 4 ans après, et très précisément en plein crise de l’oxygène médical qui a frappé, l’été passé, l’ensemble des wilayas du pays.Le projet a buté sur un certain nombre de problèmes bureaucratiques liés au blocage de la délivrance des autorisationsnécessaires. Il aura d’ailleurs fallu l’intervention des plus hautes autorités du pays pour que la production soit lancée. D’ailleurs, le Président de la République a même publiquement dénoncé ce «blocage bureaucratique». Selon les premières estimations fournies l’année passée, ladite usine produit 100.000 litres d’oxygène médical par jour.  Elle a unecapacité de stockage d’un million de litres dans quatre grands réservoirs, en plus de la disponibilité d’un parc d’enfûtage de bouteilles d’oxygène médical pouvant contenir jusqu’à 15.000 unités. À la fin d’année passée, ce complexe a, dans le cadre de l’extension de ses activités, lancé une nouvelle unité de CO2, un gaz utilisé dans l’agroalimentaire et dans différentes activités industrielles. Cette usine, située à Bethioua dans la wilaya d’Oran s’étend sur une superficie de plus de 24.000 m 2. Elle compte, en plus du bloc administratif, 5 unités dédiées à la séparation de l’air ASU pour la production de l’oxygène notamment, à la production de protoxyde d’azote, de CO2, d’acétylène et au remplissage et mélange de gaz médicaux et industriels. Ses produits sont destinés principalement aux secteurs de la santé, l’industrie agroalimentaire, l’énergie et la pétrochimie, l’environnement et l’agriculture, outre les gaz spéciaux dédiés à des applications spécifiques.

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.