Affaire « Futur Gate » : 10 ans de prison ferme requis contre le principal accusé

Le Procureur général près la Cour d’Alger a requis hier une peine de 10 ans d’emprisonnement et une amende d’unmillion de dinars à l’encontre du principal accusé, dans l’affaire « Futur Gate », Oussama Rezaki propriétaire de la sociétééponyme. Ce dernier a été poursuivi pour des chefs d’inculpations liés à l’escroquerie dont ont fait l’objet des étudiants en quête des études à l’étranger, très précisément en Ukraine. Il a également réclamé une peine de 3 ans de prison et une amende de 500 000 DA contre les influenceurs Numidia Lezoul, Farouk Boudjemline appelé Rifka et Mohamed Aberkane dit Stanley. Les accusés sont poursuivis pour escroquerie, faux et usage de faux de documents administratifs et bancaires, blanchiment d’argent et violation de la réglementation régissant le mouvement des capitaux.

Salim A.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.