Elle décide d’une petite hausse de la production de 100.000 barils /jour : L’Opep+ ouvre les vannes avec prudence !

Les producteurs de pétrole ont décidé hier d’ouvrir, de manière plus prudente, les vannes en concédant une petite hausse des quotas de 100.000 barils/jour. Ils ont surpris en décidant de ne pas revenir aux niveaux de production d’avant crise, l’Opep+ étant plus centrée sur l’atteinte des objectifs de productions décidés lors des réunions antérieures, mais aussi en raison de l’évolution de la demande qui déçoit par rapport aux prévisions, comme l’a d’ailleurs expliqué le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab au sortir de la réunion ministérielle mensuelle de l’Opep+, tenue par visio-conférence. 

En effet, les 23 pays de l’alliance des pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs partenaires signataires de la Déclaration de coopération ont opté, au cours de leur 31e réunion ministérielle pour la prudence en réduisant le niveau de la hausse de la production à 100.000 barils/ jour en septembre après que celle-ci ait dépassé les 600.000 barils/ jour sur une base mensuelle au cours des derniers mois.  Il s’agit de la hausse la plus basse depuis la mise en œuvre d’un plan d’augmentation graduelle de la production décidée en juillet 2021. Depuis août 2021, la production de l’OPEP+ augmentait mensuellement de 400.000 barils/jours avant d’atteindre 432.000 barils/jour, puis 648.000 barils/jour plus récemment. Cela démontre la ferme intention de l’Opep+ de maintenir la coordination pour assurer l’équilibre du marché en se référant au fondamentaux, soit l’offre et la demande. 

D’ailleurs le communiqué qui a sanctionné les travaux de la réunion a souligné que cette décision fait suite à « l’examen de la situation du marché pétrolier international et à ses perspectives d’évolution à court terme ainsi qu’à l’évaluation du niveau de respect des engagements de la production des pays de la Déclaration de Coopération pour le mois de juin 2022 ». C’est dans ce contexte que Mohamed Arkab a indiqué que « lors des réunions qui regroupentchaque mois l’Opep et ses partenaires non-membres de l’Organisation, nous avons examiné la situation actuelle du marché pétrolier, ses perspectives à court terme et pour convenir d’une action commune afin d’assurer la stabilité et l’équilibre du marché ». 

« En nous basant sur les travaux du Comité technique qui s’est réuni hier (mardi, NDLR), nous avons pris note des incertitudes qui pèsent actuellement sur les fondamentaux du marché pétrolier. Nous avons considéré que ces risques pourraient potentiellement entraver le rebond attendu de la demande globale de pétrole au cours des prochaines semaines et créer davantage de volatilité sur les marchés », a-t-il précisé. Et d’ajouter : « Nous avons réitéré notre volonté forte d’œuvrer à la stabilité et à l’équilibre du marché pétrolier international en assurant un approvisionnement stable et régulier ».  

Au terme des discussions, « tout en restant extrêmement vigilants, nous avons pris la décision que nous procéderons en septembre à une augmentation globale de 100.000 Mb/j de la production de l’Opep et de ses partenaires de la Déclaration de Coopération. Nous réexaminerons la situation du marché lors de notre prochaine réunion dans un mois et nous prendrons les décisions idoines pour maintenir la stabilité et parvenir à l’équilibre du marché pétrolier international », a-t-il assuré.

Le marché a d’ailleurs conforté les arguments de l’Opep. Les cours ont pris 2% après l’annonce de l’Opep+. Cependant, les prix du pétrole ont accéléré leur baisse après l’annonce des chiffres de stocks US de brut en nette hausse. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre perdait 2,39% à 98,18 dollars à 15h50 GMT. Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison en septembre baissait quant à lui de 2,50%, à 92,06 dollars. Notons enfin qu’avec la décision de l’Opep +, la production algérienne augmentera de 2000 b/j pour atteindre un niveau de 1.057 Mb/j en septembre ».    

Samira Ghrib

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.