Levée de rideau sur le Festival de la chanson Chaâbi : Hommage à Mahboub Bati

Les amoureux de la musique Chaâbi auront l’occasion de retrouver sur scène de grandes figures de ce genre très apprécié à la faveur du retour du Festival national de la chanson Chaâbi, ouvert hier soir et qui se poursuivra jusqu’au 15 août en cours.

En effet, après une interruption de cinq ans, cette 11ème édition se déroulera au niveau de la salle Ibn Zeydoun de l’OREF (Office de Ryadh El-Feth) à Alger. A l’ouverture, les organisateurs du festival ont tenu à marquer la première journée par un hommage à celui qui a beaucoup donné à cette chanson : feu Mahboub Safer Bati (1919-2000), une signature synonyme de succès qui traverse encore le temps, et qui a grandement contribué à la conquête du jeune public des années 1970..  Durant six jours donc, des jeunes passionnés du chaabi venant d’Alger, de Mostaganem, d’Oran, de Annaba, de Béjaïa et d’un peu partout du territoire national participeront à ce festival. Il sera certainement réhaussé par la participation d’artistes affirmés .   

Il y quelques jours, le directeur de l’Agence algérienne pour le Rayonnement culturel (AARC), Abdelkader Bendamacheindiquait que « le 11e Festival culturel national de la musique châabi sera entièrement dédiée à la mémoire du grand artiste et parolier, le regretté, Mahboub Safar Bati ». Les noms des jeunes talents retenus pour animer la compétition de ce festival, ceux des membres du Jury et leur président, ainsi que tous le détail du programme de cette édition, « seront connus ultérieurement » a encore précisé, Abdelkader Bendamache. Lors de la 10e édition de ce festival, le premier prix avait été attribué à Hadi Abdeslem, le deuxième à Meziane Hichem, alors que le troisième prix était revenu à l’unique voix féminine de cette édition, Baghdad Dahouia. Institué en 2006, le Festival culturel national de la musique chaâbi, vise essentiellement à préserver le patrimoine de ce genre de musique populaire en lui assurant une relève parmi les jeunes et talentueux artistes en devenir.

R.C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.