Histoire de drapeaux dans le Neguev

Les Palestiniens accueillent le général marocain avec des drapeaux algériens.

« Allo, Allo, Moulay, Moulay, ici le général Farouk Belkhir, je vous appelle de Jérusalem ! Allo, allo, vous m’entendez Moulay ! »

« C’est grave Sidi, quand je suis parti en Israël, j’ai cru m’être trompé de pays. Il y avait plein plein de drapeaux algériens portés par de petits Palestiniens», raconte en haletant le pauvre petit général marocain. Au bord de la crise d’apoplexie, il propose à Momo 6 d’utiliser dorénavant le cher « cheval ailé ! »

Ce qui a excédé Momo 6 qui vient à peine de cuver son vin.  « Mais non, bougredane, on ne peut pas utiliser le Pegasus là bas, c’est interdit ! Mais dis-moi donc, n’y avait-il donc aucun drapeau marocain à ton accueil ? » « Si Moulay, ils l’ont utilisé pour s’essuyer les pieds ! » « Ah ces ingrats de Palestiniens, me faire ça à moi qui me tue à défendre les intérêts d’El Qods ! Il fallait demander à Aviv de mettre tous ceux qui portent des drapeaux vert et blanc avec un croissant rouge en prison.» « Wakha Sidi, mais Moulay, on ne peut pas, ils étaient nombreux, toutes les prisons du monde ne pourraient les contenir », répond plaintivement le petit soldat de son altesse. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.