Départ de Belaili de Brest : Der Zakarian regrette

Michel Der Zakarian s’est exprimé en conférence de presse sur le départ de Youcef Belaïli après la résiliation de son contrat avec le Stade Brestois, annoncée jeudi. L’aventure bretonne de Youcef Belaili n’aura pas duré. Celui qui a suscité une vague d’enthousiasme à son arrivée au Stade brestois dans le sillage du mercato d’hiver au mois de janvier dernier a été emporté par son spleen et a décidé de mettre fin à son contrat après son retour du stage des Verts mercredi, ce que le club du Finistère a accepté. Beaucoup de choses ont été dites sur cette affaire, et le joueur s’est défendu contre les accusations portées à son encontre. Vendredi, c’est le coach du SB 29 qui s’est exprimé sur ce départ, ses raisons et affiché ses regrets.

En conférence de presse, Michel Der Zakarian a semblé regretté ce départ, tout en comprenant son joueur : « Le départ de Youcef nous donne une solution en moins, tout simplement. Il n’avait plus envie de rester avec nous »

Revenant sur l’état d’esprit de son équipe après l’épisode périlleux de Belaïli, « Cela n’a pas perturbé le club. Youcef n’était déjà pas là depuis dix jours. Les joueurs ne sont pas traumatisés par son absence. » dit-il.

Le Stade Brestois, par la voix de son directeur sportif Grégory Lorenzi, avait d’ailleurs expliqué de manière succinte les raisons de ce départ précipité. « Youcef ressentait un mal-être au quotidien, en étant notamment éloigné de sa famille. Il lui était donc difficile de continuer sur cette voie-là. Pour son équilibre au quotidien et le bien du groupe, nous avons convenu de mettre un terme à notre collaboration. »Des problèmes familiaux semblent donc avoir convaincu Belaïli de quitter Brest et le journaliste Nabil Djellit comme l’Equipe détaillent le problème. En réalité, l’ailier algérien était privé de sa femme mais aussi de ses enfants depuis juin, ces derniers n’ayant pas pu obtenir un visa afin de l’accompagner dans son aventure française. Une raison personnelle qui a donc motivé Belaïli à quitter Brest pour les rejoindre.

Après des débuts poussifs, le milieu offensif algérien avait peu à peu montré l’étendue de son talent, même s’il manquait de régularité. Pour autant, ce dernier n’était pas heureux dans sa vie personnelle. Contraint de vivre sans ses enfants et sa femme, restés en Algérie pour un problème de visa, Youcef Belaïli a fait le forcing pour quitter le club.

Mais en quittant le Stade Brestois, Youcef Belaïli a fait perdre un nombre colossal de followers au club finistérien.Selon les dernières informations qui circulent, la nouvelle du départ de Belaïli jeudi a été suivie par le désabonnement d’au moins 100.000 personnes du compte Facebook du club. Une perte énorme et un désintéressement dont les services de communication du SB29 ne doivent pas être très contents.

R.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *