Asie : Le chef du Pentagone provoque à nouveau la Chine

Les États-Unis vont aider Taïwan à pouvoir «se défendre lui-même» en cas d’invasion chinoise, a déclaré dimanche soir le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin. «Nous nous consacrons à aider Taïwan à développer sa capacité de se défendre soi-même», a dit Lloyd Austin à la chaîne d’informations CNN, sans s’engager sur un futur envoi de troupes américaines. Washington maintient historiquement une politique d’«ambiguïté stratégique» à propos d’une éventuelle intervention militaire américaine si Taïwan était attaqué par la Chine. Interrogé sur le sujet le mois dernier par la chaîne CBS, Joe Biden avait indiqué que «oui», l’armée américaine défendrait Taïwan «si une attaque sans précédent venait à se produire». L’armée américaine se prépare-t-elle à envoyer des soldats à Taïwan ? Interrogé sur le sujet par CNN après les commentaires de Joe Biden, Lloyd Austin n’a pas répondu directement. «L’armée américaine est toujours prête à défendre nos intérêts et être à la hauteur de nos engagements. Je pense que le président a été clair dans ses réponses lorsqu’il a répondu à une question hypothétique», a dit le chef du Pentagone. «Mais, encore une fois, nous continuons de travailler pour nous assurer que nous avons les bonnes capacités au bon endroit» pour aider «nos alliés à maintenir une région Indo-Pacifique libre et ouverte», a-t-il ajouté. L’«ambiguïté stratégique» de Washington vise autant à dissuader la Chine d’envahir Taïwan qu’à empêcher les dirigeants de l’île de provoquer Pékin en déclarant formellement son indépendance. Lloyd Austin a indiqué ne voir aucune «menace imminente» d’invasion de l’île par la Chine. Mais l’activité militaire en hausse dans le détroit de Taïwan montre que Pékin tente d’établir «une nouvelle normalité», a-t-il estimé.

R.I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *