Il sévissait dans les zones industrielles : Le gang des encagoulés tombe à Oran

Spécialisédans les cambriolages qu’ils perpétraient dans les zones d’industries, le gang des encagoulés a été mis hors d’état de nuire

Un coup de filet de la Gendarmerie nationale a abouti à la décapitation totale de ce réseau ayant opté pour des larcins qu’ils perpétraient en s’introduisant, à la faveur de la nuit, dans les unités de production implantées dans les zones industrielles d’Es Senia, El Karma et Hassi Bounif. Dans un communiqué, la gendarmerie nationale fait état de l’arrestation de 5 individus, récidivistes âgés entre 18 et 26 ans. «Ces individus se sont spécialisés dans le cambriolage dans les zones industrielles», a expliqué le document, ajoutant que «ces arrestations ont été le fruit d’une vaste enquête lancée par la brigade des recherches de la Gendarmerie nationale». «Cette enquête a été lancée pour tirer au clair les circonstances d’un cambriolage commis dans l’unité de production Condor», a-t-on expliqué. Poussant leurs recherches et  les investigations lancées sur plusieurs fronts, les enquêteurs sont tombés sur des révélations fracassantes. En effet, selon les premiers éléments de l’enquête, les mis en cause, tous originaires et résidents à Oran, sont cités dans 13 affaires similaires et liées au vol par effraction qu’ils ont perpétrés dans les communes d’Es Senia et Arzew. Dans leur mode opératoire, les individus «accomplissaient » leurs forfaits en s’armant d’armes blanches tout en étant déguisés en s’encagoulant. Les éléments de la Gendarmerie nationale ont, en procédant à la perquisition du domicile de l’un des mis en cause, saisi une somme d’argent estimée à 3 millions de dinars et saisi trois voitures utilitaires utilisées dans le cadre des casses, en plus d’une moto acquise à l’aide de l’argent volé et saisi également un lot d’armes blanches, des arraches clous et des téléphones cellulaires. Les 5 mis en cause seront, la même source, présentés devant le parquet dès le parachèvement des formalités liées à l’enquête. «Toujours, dans le cadre de la lutte contre la criminalité, dans toutes ses différentes formes et de la protection des personnes et de leurs biens, les policiers de la sureté urbaine de l’Usto, rattachée à la sureté de Daira de Bir El Djir, ont démantelé un réseau de malfrats, constitués de 6 individus âgés entre 23 et 24 ans », a indiqué la sureté de la wilaya d’Oran.  Ces derniers, ajoute la même source, se sont, avant leur arrestation, spécialisés dans le vol à la tire et vol des téléphones portables dans les bus de transports en commun (pickpocket).

Salim Abdenour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *