Autorisation de l’importation de matériel agricole : La décision mise en œuvre dès la semaine prochaine

C’est parti. La décision annoncée dimanche par le président de la République lors du Conseil des ministres concernant l’autorisation d’importation de tracteurs et autres matériels et équipements agricoles sera effective dès de la semaine prochaine. C’est ce qu’a indiqué lundi à la Radio algérienne le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid, en marge de la présentation de la Déclaration de politique générale du Gouvernement. Le ministre de l’Agriculture a souligné que «cette décision est importante, compte tenu de la demande considérable sur le matériel agricole ». Le même responsable a affirmé que «ce matériel est nécessaire, notamment pour les agriculteurs cultivant de grandes superficies». Abordant la question liée à la campagne labours-semailles, le ministre de l’Agriculture a précisé qu’ «elle débute en ce mois d’octobre et s’étalera jusqu’à la fin du mois de décembre». Notons par ailleurs que l’Union nationale des paysans algériens a mis en exergue la décision portant sur l’autorisation de l’importation de matériel agricole et de tracteurs d’occasion. Dans un communiqué ayant sanctionné la rencontre ayant regroupé une délégation de l’UNPA conduite par son Secrétaire général le président du Conseil de la Nation, Salah Goudjil, lAbdellatif Dilmi a souligné que «ces décisions sont une réponse aux revendications de l’Union, qui a toujours plaidé pour l’ouverture l’importation de matériel agricole et de pièces détachées, en plus des tracteurs d’occasion». Il a également salué «les décisions de moderniser la construction d’entrepôts de stockage et de connecter les zones agricoles au réseau d’électricité», soulignant «la baisse de 50% du prix des engrais». «Ces mesures soutiennent et encouragent l’augmentation de la production et des investissements dans le secteur agricole», a-t-il précisé. Evoquant la rencontre, ayant regroupé la délégation du secrétariat général de l’Union de paysans avec le Président du Conseil de la Nation, Dilmi a précisé qu’«elle a permis de soulever toutes les préoccupations auxquelles est confronté le secteur». «La réunion a également abordé les moyens à mettre en place pour faire progresser ce secteur stratégique», a affirmé Dilmi, soulignant que «la situation internationale, en particulier, et à la lumière des tensions géostratégiques qui affectent les marchés internationaux, notamment dans le domaine des céréales, nécessite plus d’attention à accorder plus que jamais au secteur agricole pour assurer la sécurité alimentaire». Le Secrétaire général de l’UNPA également souligné «l’importance de développer la filière des céréales dans toutes les régions du pays, y compris le Grand Sud». Dilmi a noté « la pleine disponibilité des agriculteurs et des investisseurs de ce secteur à assurer l’abondance des produits agricoles, en particulier céréaliers, dans la situation internationale actuelle». Il a également salué «les capacités et les qualifications dont dispose le pays en termes de terres fertiles, d’eaux souterraines et d’énergie, en plus des compétences humaines des ingénieurs et techniciens, qui permettent au pays de développer le secteur agricole et d’atteindre l’autosuffisance et donc la sécurité alimentaire».

Salim Abdenour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *