Ligue 1 française : QSI, propriétaire du PSG, entre au capital du Sporting Braga

Qatar Sports Investments (QSI), propriétaire du Paris SG, va acquérir 21,67% du Sporting Braga, actuel 3e du championnat du Portugal, ont annoncé lundi les deux parties, une opération qui pourrait permettre au PSG de disposer d’un club allié pour faire grandir ses jeunes pousses.

« Qatar Sports Investments a annoncé la signature d’un accord d’achat d’actions avec Olivedesportos concernant l’acquisition par QSI de 21,67% du capital social du Sporting Clube de Braga », a indiqué QSI dans un communiqué. »Le transfert des actions dont fait l’objet l’accord d’achat doit être confirmé dans un délai de 60 jours et soumis à la vérification d’un ensemble de conditions à la date de la cession effective des actions », a précisé le Sporting Braga dans un communiqué aux autorités boursières.Dans un second communiqué publié sur son site officiel, le club du nord du Portugal « accueille avec enthousiasme l’entrée de QSI dans son actionnariat, certain que la capacité et l’expérience démontrées au niveau international, dans divers domaines, constituent pour le Sporting Braga une valeur ajoutée, permettant la croissance de la marque et de son expansion mondiale ».L’équipe lusitanienne assure que « cette opération ne produit aucun changement dans la gestion du Sporting Braga, étant garantie l’autonomie totale de décision de l’administration nommée avec le soutien de l’actionnaire majoritaire ».

De son côté, QSI a estimé par la voix de son président Nasser Al-Khelaïfi que « le Portugal est un pays fondé sur le football -avec des fans parmi les plus passionnés et l’un des meilleurs réseaux de talents au monde. Le SC Braga est une institution portugaise exemplaire -avec une histoire prestigieuse, une ambition énorme et une réputation d’excellence sur et en dehors du terrain ».Le SC Braga devient le second club européen à entrer dans le giron du PSG, après le KAS Eupen, club de première division belge.En juillet dernier, plusieurs rumeurs avaient évoqué un éventuel partenariat entre le Sporting Braga et le PSG, mais le président de l’équipe portugaise, Antonio Salvador, avait alors déclaré qu’il tenait à l’indépendance du club, affirmant que le Sporting Braga ne serait « jamais le satellite de quiconque ».

Plusieurs grands clubs européens, comme Manchester City, tête de gondole du City Group (Troyes, Gérone, New York City FC…) ou la galaxie Red Bull (Leipzig, Salzbourg), misent sur des clubs satellites pour développer leurs joueurs et ratisser les meilleurs talents dans des championnats plus modestes.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *