Le ministre de la Santé reçoit les membres du Syndicat algérien des paramédicaux : La révision du statut particulier à son stade final

Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, a reçu jeudiles membres du Syndicat algérien des paramédicaux (SAP), dans le cadre du dialogue avec les partenaires sociaux que l’administration centrale a réactivé, conformément au contenu de la nouvelle feuille de route du secteur, à savoir le plan d’activités au profit du malade. Une rencontre qui s’inscrit dans le cadre du dialogue ouvert par le ministre et qui lui a déjà permis de soulever avec de nombreux syndicats, les diverses préoccupations socio-professionnelles des personnels du secteur, notamment la révision du statut particulier du secteur lequel date de 2008.Ainsi et selon un communiqué du département d’Abdelhak Saïhi,le président du SAP, Ghachi Lounès a salué la décision de « réactiver le mécanisme de dialogue entre la tutelle et les syndicats, en vue d’examiner les revendications soulevées par les personnels du secteur, mettant en avant l’importance de reconnaitre et d’admettre « le rôle qualitatif » que jouent les staffs paramédicaux dans l’assistance aux médecins et aux chefs de service de la santé dans leur travail quotidien.

De son côté, le ministrea réaffirmé « la nécessité d’adopter le principe du dialogue comme mécanisme pour résoudre les problèmes au niveau des établissements de santé », appelant les directeurs des Directions de la santé et de la population (DSP) des wilayas et les directeurs des établissements sanitaires relevant de ces directions, à la nécessité de « travailler selon ce principe, en vue de développer le secteur de la santé, d’autant plus que le dialogue se veut l’outil essentiel pour résoudre tous les problèmes et le cadre idoine pour une prise en charge optimale de toutes les revendications des personnels du secteur ».Dans le même cadre, ajoute le communiqué, le même responsable s’est engagé à  » concrétiser les revendications soulevées en aplanissant toutes les difficultés qui constituent un obstacle, par l’intégration d’un nombre de ces revendications dans le statut qui se trouve dans sa dernière étape, comme l’octroi de la place méritée aux paramédicaux, à travers la création de nouveaux grades ».Le ministre a également mis en avant le « grand » rôle que jouent les staffs paramédicaux en matière d’amélioration de la performance des établissements de santé.

Pour rappel, le ministre de la Santé a souligné lundi la nécessité de réviser le statut particulier qui ne répond plus, selon lui, aux préoccupations des personnels du secteur. Une révision qui es actuellement à son stade final, a-t-il assuré.

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *