Chine : Les protestations se multiplient contre la politique de «zéro Covid»

Des protestations contre les confinements ont éclaté hier à l’aube à Shanghai, alors que la colère monte en Chine contre la politique draconienne de «zéro Covid» pratiquée par le gouvernement depuis près de trois ans. Des centaines de personnes ont manifesté en silence dans le centre de Shanghai, brandissant des fleurs blanches et des feuilles de papier blanc à plusieurs intersections, avant d’être dispersées par la police. Une autre protestation avait déjà eu lieu la nuit précédente non loin de là. La première protestation s’est déroulée hier à l’aube dans la rue Wulumuqi – le nom en mandarin de la ville d’Urumqi dans le Xinjiang (ouest) où dix personnes ont péri dans un incendie jeudi. De nombreux posts circulant sur les réseaux sociaux en Chine accusent les mesures anti-Covid d’avoir aggravé ce drame, de nombreuses voitures garées pour cause de confinement dans l’étroite ruelle menant à l’immeuble en flammes ayant entravé l’arrivée des secours. Entre 200 et 300 étudiants de la prestigieuse Université Tsinghua à Pékin ont également manifesté hier sur leur campus, selon la presse occidentale et des images publiées sur les réseaux sociaux. Sur internet, des vidéos montraient une foule devant la cantine de l’université, réunie autour d’un orateur qui criait : «Ce n’est pas une vie normale, nous en avons assez. Nos vies n’étaient pas comme ça avant !»  Des protestations sporadiques et parfois violentes ont déjà eu lieu à travers le pays ces derniers jours, notamment dans la plus grande usine d’iPhone du monde située à Zhengzhou (centre), ainsi qu’à Urumqi après l’incendie. Malgré plusieurs vaccins à disposition, et à rebours du reste du monde, la Chine continue d’imposer des confinements massifs dès l’apparition du moindre cas, à placer en quarantaine dans des centres les personnes testées positives, et à exiger des tests PCR quasi-quotidiens pour l’accès aux lieux publics. La lassitude est grande après presque trois ans de restrictions drastiques. Et un certain nombre de cas très médiatisés dans lesquels les services d’urgence auraient été ralentis par les restrictions sanitaires, avec des conséquences fatales, ont attisé le mécontentement de la population. La Chine a recensé dimanche 39.506 cas de Covid, un record quotidien qui reste très faible par rapport aux chiffres enregistrés ailleurs dans le monde au plus fort de la pandémie.

K.L. et agences

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *