Blocus contre Ghaza : 57% de la population souffre de l’insécurité alimentaire

Les autorités palestiniennes ont déclaré cette semaine que 57% de la population vivant dans la bande de Ghaza souffre de l’insécurité alimentaire à cause d’un blocus imposé  par l’entité sioniste sur l’enclave côtière depuis 16 ans. Le taux de la pauvreté dans l’enclave a augmenté de 64%, a annoncé le Conseil palestinien pour les relations internationales dans un rapport lors  d’une conférence tenue à Ghaza. La bande de Ghaza, qui abrite plus de deux millions de Palestiniens, a été placée sous blocus par l’entité sioniste après que le Mouvement de résistance palestinien (Hamas) en a pris le contrôle en 2007. Cette enclave côtière couvre une superficie de plus de 360 kilomètres carrés et est considérée comme l’une des régions les plus peuplées du monde, indique le rapport, ajoutant que 80% de la population dépend de l’aide humanitaire et des subventions d’organisations internationales. « Nous sommes convaincus que le blocus imposé par l’entité sioniste sur la   bande de Ghaza depuis 16 ans constitue un crime qu’il faut faire cesser par   la pression », a confié le président du conseil Basem Naïm lors de la   conférence.

R.I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *