Investissements publics : Benabderrahmane veut mettre fin aux retards et réévaluation

Le Gouvernement a tenu hier sa réunion consacrée au programme de développement complémentaire de Tissemsilt dans cette wilaya. L’occasion pour le Premier ministre de souligner les efforts de l’État pour promouvoir le développement local, mais aussi d’insister sur la rationalisation de la gestion des programmes publics, et sur la nécessité de mettre fin aux retards et à la réévaluation continue des projets.

La wilaya de Tissemsiltbénéficiera d’une enveloppe de 100 milliards de DA pour la réalisation de près de 90 projets de développement dans le cadre de la concrétisation de son programme de développement complémentaire. C’est ce qu’a annoncé hier, le Premier ministre Aïmène Benabderrahmane à l’issue de la réunion du Gouvernement qui s’est tenue exceptionnellement dans cette wilaya. Il est utile de noter dans ce contexte que Tissemsilt est la deuxième wilaya a recevoir une réunion du Gouvernement associée à un programme d’une telle ampleur après la wilaya de Khenchela.

L’occasion a été d’ailleurs saisie par le chef de l’Exécutif pour avertir quant à la nécessité de s’en tenir à la célérité et à l’efficacité dans la conduite de ces projets, de même que tout projet d’investissement public. Il a ainsi insisté sur le nécessaire respect des délais de réalisation des projets. « Un projet dont les délais de réalisation sont de 36 mois, doit être réceptionné en 36 mois », indique-t-il. De même qu’il a dénoncé les réévaluations inconsidérées par le passé et a verti que si une réévaluation est nécessaire, celle-ci ne doit pas dépasser les 10%. Le Premier ministre a rappelé dans ce contexte que la bonne conduite des projets publics est tributaire de leur maturation.

En ce qui concerne la réunion d’hier, Aïmène Benabderrahmane a indiqué que celle-ci«qui intervient sur instruction du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune», a pour objectif de concrétiser le programme de développement complémentaire «important» décidé par le président de la République au profit de cette wilaya.La wilaya de Tissemsilt bénéficiera de «près de 90 projets dans tous les domaines pour une enveloppe de 100 milliards de DA», a fait savoir M. Benabderrahmane qui a souligné qu’il s’agit là d’une enveloppe importante par rapport à la dimension de la wilaya.Ce programme permettra «d’amorcer une relance socioéconomique dans tous les domaines au niveau de cette wilaya historique et révolutionnaire qui pâtit du sous développement» et qui n’a pas bénéficié «de projets de développement structurants» comme il se doit.Citant les principaux secteurs ayant bénéficié «du plus grand nombre» de projets, à savoir «les travaux publics, les ressources en eau et les grands ouvrages», M. Benabderrahmane a indiqué que ces projets devront «désenclaver définitivement la wilaya et garantir l’eau potable et l’eau d’irrigation».Selon le Premier ministre, «17 secteurs vont bénéficier d’enveloppes financières tels que le tourisme, l’agriculture et le développement rural, la culture, l’enseignement supérieur, l’éducation et l’intérieur», en sus d’autres secteurs et ce en vue de «booster le développement dans cette wilaya notamment dans le secteur de l’environnement et des énergies renouvelables ainsi que celui de l’énergie et des mines» qui, a-t-il dit, «a enregistré une avancée notable».Il s’agit également d’un projet inscrit «pour la réalisation d’un groupement administratif abritant le siège de la wilaya avec ses différentes structures», a ajouté le Premier ministre.

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *