Gaz : Sonatrach renforce ses capacités de production

En quelques mois, le groupe pétro-gazier national Sonatrach a annoncé la mise en production de plusieurs champs d’hydrocarbures. Pour le seul quatrième trimestre 2022, la compagnie nationale des hydrocarbures a annoncé la mise en services de quatre champs, dont trois dans le très prolifique bassin de Berkine. La mise en service du quatrième champ, situé à Illizi, a été officiellement annoncée hier. En effet, le Groupe Sonatrach a annoncé hier dans un communiqué   la complétion, fin novembre dernier, de la mise en production du champ gazier de Tinrhert vers les unités existantes à Ohanet (wilaya d’Illizi).Ce projet consiste en la réalisation d’un réseau de collecte pour le raccordement de 36 puits gaziers du champ de Tinrhert aux installations de séparation et de compression situées dans le champ voisin d’Ohanet, précise le groupe pétrolier dans le communiqué.La mise en production progressive avait débuté en juillet 2022, rappelle la même source.Ce programme de développement avait été confié, en janvier 2019, à l’ENGCB, filiale de Sonatrach, pour la partie liée à la collecte et raccordement, et à Petrofac Int. LLC concernant la construction des installations de séparation et de compression.La finalisation de la mise en service des installations de surface des champs gaziers de Tinrhert vers Ohanet a permis d’atteindre un niveau de production de l’ordre de 4,5 millions m3/jour de gaz naturel, 500 tonnes/jour de GPL et 800 tonnes/jour de condensat, dépassant ainsi les prévisions attendues pour ce projet, a ajouté Sonatrach. Il est utile de rappeler dans ce contexte que la compagnie nationale des hydrocarbures a annoncé au mois de novembre dernierla mise en production du champ pétrolier HDLE/HDLS relatif au contrat Zemlet El Arbi, sis dans le bassin de Berkine, et ce en partenariat avec l’Italien Eni. Un champ qui avait été mis au jour, rappelons-le, au mois de mars dernier et qui avait été développé en à peine 7 mois grâce aux techniques de développement accéléré « Fast Track ». Un mois auparavant, la Sonatrachla mise en production de deux champs gaziers dans le bassin de Berkine, toujours en partenariat avec Eni. Cette mise en production a constitué la concrétisation du premier contrat signé sous le régime de la nouvelle loi sur les hydrocarbures et ce, six mois après son entrée en vigueur. Notons que ces nouveaux gisements permettront à l’Algérie de consolider ses capacités de production d’hydrocarbures, et notamment de gaz et lui permettre ainsi de consolider ses positions sur le marché. Rappelons dans ce contexte que la Sonatrach prévoit un plan d’investissement de 40 milliards de dollars dans les 5 ans pour des projets de développement aussi bien dans l’amont pétrolier que dans la pétrochimie. L’un des objectifs du Groupe est de porter la production de gaz à pas moins de 100 milliards de mètres cubes par an, dont plus de la moitié destiné à l’exportation.

Samira Ghrib

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *