CAN-2025 : L’Algérie dépose officiellement sa candidature

La Fédération algérienne de football, par le biais de son émissaire, Salah-Bey Aboud, a déposé officiellement, vendredi matin, le dossier de la candidature de l’Algérie pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) TotalEnergies 2025.

Selon un communiqué de la FAF, le dossier de candidature, qui a été déjà transmis par voie électronique, conformément à la note méthodologique de la CAF, a fait l’objet de vérification par le responsable Affaires Juridiques Corporate de la CAF, Omar El Ghiati, avant d’accuser réception.

Pour rappel, le ministre de la Jeunesse et des Sports a indiqué mardi que le dossier de candidature de l’Algérie est « solide et consistant ». « Contrairement à d’autres candidatures, l’Algérie a présenté des installations déjà opérationnelles », a indiqué Abderrezag Sebgag.En effet, Sebgag a assuré que « la candidature de l’Algérie est différente par rapport à celles des autres candidats car elle repose sur des infrastructures déjà réalisées et opérationnelles, dans différentes régions du pays, et qui répondent parfaitement aux normes exigées par la CAF ». Selon plusieurs médias spécialisés, six stades ont été retenues pour appuyer la candidature algérienne pour la CAN-2025, dont trois stades flambant neufs. Il s’agit du stade de Baraki (Alger) qui doit être inauguré à l’occasion du CHAN-2023 ainsi que du stade olympique Miloud Hadefi d’Oran inauguré l’été dernier à l’occasion des Jeux méditerranéens et du stadede Douéra (Alger) qui devrait être prochainement réceptionné.

A ce trio, on ajoutera les stades de Mustapha Tchaker (Blida), 19 Mai 1956 (Annaba) et Chahid Hamlaoui (Constantine), les deux derniers ayant été totalement rénové et réhabilité pour accueillir les matchs du CHAN. Le nouveau stade de Tizi-Ouzou le stade olympique 05 juillet 1962 (Alger) lequel fait l’objet de travaux de réhabilitation se trouvent sur la liste des stades de réserve. Le dossier de candidature prévoit également 32 stades d’entraînements, sans oublier un programme de réalisation d’infrastructures hôtelières.

Avant de se prononcer sur le nom du futur hôte de la CAN 2025, la CAF effectuera, entre le 5 et le 25 janvier 2023, des visites d’inspection. L’Algérie aura un coup à jouer, car durant cette période il y aura chez nous le Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2022), réservé aux joueurs locaux. Une compétition majeure à travers laquelle l’Algérie pourra démontrer tout son potentiel en situation réelle afin de convaincre la CAF qui rendra son verdict le 10 février 2023, à l’issue d’une réunion de son comité exécutif.Pour rappel, l’édition 2025 de la CAN devait avoir lieu en Guinée, toutefois, l’organisation lui a été retiré à cause du retard pris dans les travaux des installations exigées par la CAF.

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *