Cérémonie en hommage aux moudjahidine : Une assise pour la consolidation de la cohésion nationale

Les sacrifices des moudjahidine dans le processus de libération nationale sont inestimables

Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga a présidé hier une cérémonie d’hommage organisée en l’honneur d’un groupe de moudjahidine décédés ces dernières années. Un hommage a d’ailleurs été rendu aux défunts moudjahidine Mustapha Cherchali, Menouar Dahlouk, Omar Djennad et Abdelkader Soumer, ainsi qu’à Hamana Boularès et Si Boualem Talbi, le ministre a rappelé les sacrifices de ces hommes, des exemples parmi ceux qui se sont sacrifiés pour la liberté et l’indépendance.

Lors de cette cérémonie le ministre a rappelé que les sacrifices des moudjahidine dans le processus de libération de la patrie et la bataille d’édification post-indépendance étaient inestimables, car ayant toujours été le bouclier solide de la Nation. Laid Rebigaa précisé que les sacrifices de ces moudjahidine « sont inestimables dans le processus de libération de la patrie, de même qu’ils ont poursuivi la lutte après l’indépendance, en étant le bouclier solide de la Nation en toutes circonstances afin de protéger l’unité nationale ».Lors de cette cérémonie d’hommage symbolique organisée par l’Association Machaal Echahid, en coordination avec l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM) et le Musée national du moudjahid, M. Rebiga a rappelé le discours du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, dans lequel il a souligné que « les moudjahidine et les moudjahidate ont toujours été l’un des solides remparts de l’unité nationale et de la cohésion du peuple dans les moments les plus sombres et les plus difficiles ». Pour sa part, Smail Mira a prononcé une allocution au nom du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, le représentant de l’APN, et dans laquelle a salué les grands sacrifices consentis par les moudjahidine et les chouhada pour la libération de la patrie et le recouvrement de souveraineté nationale.Il a également souligné la nécessité de « préserver l’histoire et la Mémoire nationales », estimant qu »‘on ne peut saisir le présent qu’à travers la conscientisation historique ».

Chokri Hafed

3eouv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *