Ligne ferroviaire Annaba- Ramdane Djamel : Une gare ferroviaire moderne pour Berrahal

Le projet s’inscrit dansle cadre du plan de modernisation et de dédoublement de la ligne ferroviaire Annaba-Ramdane Djamel.

Une gare ferroviaire moderne sera réalisée à Berrahal. L’annonce a été faite, lundipar Djamel Eddine Berrimi wali d’Annaba, lorsde laréunion consacrée au suivi de la mise en œuvre des instructions pour l’étude du projet du double voie ferrée d’Annaba /RamdaneDiamel notamment le tronçon qui s’étend entreOued Zied et Annaba sur un linéaire de 13,5 kilomètres, apprend-on auprès de la wilaya d’Annaba.Cette réunion de travail s’est focalisée, selon nos sources, surla levée des réserves physiques émises par le directeur régional de l’Agence nationale d’études et de suivi des investissements ferroviaires. À cet effet,le chefde l’exécutif local a donné de fermesinstructions quant aurespect des délais de réalisation de ce projet stratégique. Au cours de laréunion susmentionnée,le plan et la conception de la gare de la commune de Berrahal ont été présentés au premier responsable de la wilaya, aux autorités concernées et aux P/APC des communes concernées. Un projet qui entre, rappelons-le, dans le cadre du plan modernisation et de dédoublement de la ligneferroviaire reliant la wilaya d’Annaba à la wilaya de Skikda, a expliqué la même source. Rappelons qu’en décembre dernier,une réunion similaire a été organisée à cet effet et le wali d’Annaba aappelé à la nécessité del’établissement d’une liste détaillée des réserves concernant ce projet du dédoublement de la voie ferrée. Les réserves concernent notamment, le secteur l’eau, l’électricité, le gaz et autres, nous dit-on. Dans ce sens, le wali d’Annaba,après avoir écouté les différentes interventions ainsi que les réserves physiques émises par le directeur régional de l’Agence nationale d’études et de suivi des investissements dans les ferroviaires, a donné des directives devantpermettre de relancerle projet dans les plus brefs délais. Rappelons que ce projetqui devait être réceptionné en 2010 est à l’arrêt depuis plusieurs années.Il est à noter que l’arrêt du projet et le retard de sa réalisation avaient amené, à plusieurs reprises, le ministre des Transports devant les parlementaires pour répondre aux questions relatives à ce retardet la reprise des travaux dece projetqualifié de stratégique, car il va contribuer à éliminer les accidents ferroviaires, notamment au niveau des sectionsdes voies ferrées non gardées. Des points qui enregistrent des dizainesd’accidents mortels, notamment au niveau des communesd’El-Bouni, El-Hadjar, Sidi Amar et Oued El Aneb.Il est à noter que ce projet structurantpour lequel une enveloppe financière de plus de 40 millions DA a été mobilisée,est actuellement réalisé à 23 %. Une fois réalisée, cette ligne qui se compose d’une voie principale de 106 km et d’une autre de service de 38 km permettra, à terme, la circulation de trains roulant à 160 km/heure. La nouvelle ligne va contribuer à amélioration de la qualité des transports, en réduisant les distances en terme de temps,pour les usagers. Celle-ci doit traverser plusieurs communes etzones, relevant de la daïra de Berrahal, El Hadjar et Hadjar Essoud, en plus de son arrivée jusqu’àRamdane Djamel dans la wilaya de Skikda. Ledit projetdevra également répondre aux besoinsdes activités agricoles, industrielles et commerciales dans la région. Pour les initiateurs, le projet constituel’un des facteurs prédominants du développement économique et social de la région. Au-delà, l’entrée en service de cette voie ferréeva assurer la sécurité des voyageurs dans leurs déplacements et vaégalement réduire la pression sur les autres moyens de transport. L’État a alloué un montant de6,2 milliards de centimètres pour apporter certaines modifications qui touchent la plupart des voies ferrées, en plus du bétonnage des couloirs adjacents aux zones d’Essarouel , Oued El Aneb, Oued Zied, Sidi Amar et Berrahal.Des communes qui seront soumises à une étude pourla protection des canalisations gazières qui les traversent,lescâbles électriquesde haute tension, ainsi que les canalisations des réseaux AEP et d’assainissement.

Sofia Chahine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *