Face aux tentatives de perturbations: L’ANP s’engage à protéger le processus électoral

Saïd Chanegriha rassure les Algériens et s’engage à protéger les élections législatives du 12 juin. Il est évident que cela donnera matière à redire à certaines parties hostiles à l’institution militaire qu’ils souhaitent voir confinée dans des casernes, lui ôtant la mission constitutionnelle et traditionnelle de protéger le pays et de préserver la quiétude des citoyens.

Cependant et face aux velléités néfastes exprimées à diverses occasions qui leur sont offertes via des médias étrangers et réseaux sociaux tentant de déstabiliser le pays, la vigilance de l’armée devient impérative. Le Général de Corps d’Armée, Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire, qui était, hier, en visite en 1ère Région Militaire à Blida a instruit tous les Commandements de l’ANP « d’appliquer rigoureusement les instructions et les orientations émanant du Haut Commandement (…) de veiller à mettre en échec tout plan ou action, visant à perturber le déroulement de ces élections». Chanegriha n’entend rien laisser au hasard et compte mener à terme cette mission de laquelle dépend le devenir du pays et de ses institutions. « En outre, dans le but de sécuriser cette importante échéance nationale et d’en assurer le bon déroulement, afin de permettre aux citoyens de s’exprimer dans un climat empreint de sérénité, de quiétude et de stabilité, il appartient à tous les Commandements d’appliquer rigoureusement les instructions et les orientations émanant du Haut Commandement dans ce contexte, et de veiller à mettre en échec tout plan ou action, visant à perturber le déroulement de ces élections», peut-on lire dans le communiqué publié hier par le ministère de la Défense nationale. L’expérience des précédentes élections, présidentielle et référendaire, perturbées par des activistes opposés à leur tenue et saccageant par certains endroits les bureaux de vote, empêchant les citoyens de s’acquitter de leur devoir aura servi d’exemple à bannir afin de permettre aux électeurs d’exprimer leur volonté à travers l’urne qu’il est désormais nécessaire de protéger. L’allocution donnée, hier, et diffusée par visioconférence à travers toutes les unités de la région militaire de Blida a été l’occasion pour le Chef d’Etat-major de souligner au personnel de l’ANP le devoir qui leur impose « (…) non seulement de s’acquitter de leur devoir électoral à l’occasion des élections législatives, mais également de veiller à sécuriser et assurer le bon déroulement de cette importante échéance nationale, pour permettre aux citoyens de s’exprimer dans un climat de sérénité, de quiétude et de stabilité ».  «Notre pays vivra, dans les quelques jours à venir, une importante échéance électorale, à savoir, les législatives prévues pour le 12 juin prochain. Cet évènement national, d’une vitalité extrême pour notre pays et notre peuple, représente une nouvelle étape prometteuse dans le processus d’édification de l’Algérie nouvelle. Ces élections interviennent suite au dernier amendement constitutionnel, initié par Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale, et plébiscité par le peuple algérien, à travers un référendum populaire. » Il avertira contre les tentatives de « manipulations » et « les entreprises périlleuses » en déclarant « être pleinement convaincu que le peuple algérien est devenu, plus que jamais, conscient, et ne peut être manipulé ou poussé dans des dédales périlleux et qu’il se mobilisera contre tous les desseins pernicieux, pour repousser ainsi ceux qui guettent notre pays ».

Hocine Fadheli

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.