Accélérer la vaccination pour éviter le scénario européen ou indien

Dr Fawzi Derrar, DG de l’Institut Pasteur d’Algérie

« Dans les jours qui viennent toutes les probabilités sont plausibles à commencer par le retour confinement partiel ou total dans certaines régions qui présentent un taux de contamination qui nécessite cela, car il ne faut pas prendre des risques avec les vies des Algériens », a estimé hier le Dr Fawzi Derrar, Directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie. Intervenant de sur les ondes de Radio Sétif, le Dr Derrar a indiqué que « le nombre de cas découverts en ce qui concerne le très dangereux variant Delta est de sept personnes et les tous prochains jours ne seront pas meilleurs si on ne respecte pas les mesures barrières et la vaccination ».

Le responsable de l’Institut Pasteur d’Algérie a ainsi espéré que l’Algérie ne connaîtra pas les cas similaires à l’Europe, à l’Inde ou à la Tunisie. Mais, ajoute-t-il, « pour éviter ce scénario, il faudra respecter les mesures barrières comme le port des masques et la distanciation sociale ». En plus de ces mesures qu’il faudra absolument respecter, explique le Dr Derrar, « on doit aller massivement se faire vacciner afin de briser la chaîne de transmission et de propagation de ce virus très virulent ». Au sujet de la vaccination justement le directeur de l’institut Pasteur s’est interrogé sur les causes qui ont fait que « les Algériens ne se soient pas fait vaccinés massivement contre ce virus », bien que la situation soit très alarmante.

D’ailleurs, l’intervenant n’hésitera pas à tirer la sonnette d’alarme quant à l’éventualité d’une hausse dramatique du nombre de cas détectés dans les tous prochains jours. Le Dr Derrar prévoit ainsi que « l’Algérie atteindra le pic des contaminations de cette troisième vague dans les deux semaines à venir, avant de connaître par la suite une stabilisation puis une baisse progressive du nombre de cas ». Aussi, afin d’accélérer la cadence de la vaccination, l’orateur a lancé un appel aux responsables des sociétés et entreprises  économiques de lancer des campagnes de sensibilisation afin de motiver les travailleurs à aller se faire vacciner. Les imams, ajoute-t-il, seront très sollicités pour faire des mosquées un espace de sensibilisation sur la nécessité de la vaccination. Le DG de l’IPA fera également savoir que « 5 millions de doses de vaccins ont été distribuées depuis janvier alors qu’on attend 4 millions de doses du vaccin Sinovac dans les prochains jours ».

Par ailleurs, le Dr Fawzi  Derrar également membre de la commission de suivi de l’évolution de la pandémie du Covid 19 a affirmé que « l’on s’attendait à cette troisième vague au vu des indicateurs qui l’annonçaient », estimant que le variant indien avec son taux de propagation de 2, 67% est l’une des principale cause de la survenue de cette vague ainsi que le variant britannique. Dr Derrar dira ainsi que le variant Delta est très préoccupant au vu de la rapidité de sa propagation. Ce virus, explique-t-il, est capable de se propager rapidement car une personne atteinte peut contaminer huit autres personnes.

Kamel Nait Ameur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.