shares

Le ministre de la Santé, Pr Abderrahmane Benbouzid a, annoncé hier la réception de pas moins de 4 millions de doses de vaccin, au cours des tous prochains jours.

En marge d’une visite qui l’a conduit dans diverses structures sanitaires de la Capitale, le ministre a indiqué que l’Algérie s’apprêtait à réceptionner « dimanche » (hier, NDLR), &,6 millions de doses de vaccins, en attendant de recevoir 2,4 millions de doses supplémentaires, dès la semaine prochaine. Des livraisons qui permettront d’ailleurs d’accélérer la cadence de vaccination. Dans ce contexte, le Pr Benbouzid a tenu, une nouvelle fois à rassurer, quant à l’efficacité des vaccin acquis par l’Algérie.

Il est utile de rappeler dans ce contexte que le ministre a appelé, la veille au soir, lors de son intervention dans une émission de la Télévision nationale, les Algériens à adhérer à la campagne de vaccination, pour laquelle les autorités du pays ont mobilisé tous les moyens et en ouvrant des espaces de proximités et des équipes mobiles dans les zones enclavées ; assurant que « le vaccin est disponible pour tous ». Il a d’ailleurs insisté, au cours la même intervention, sur l’efficacité des vaccins acquis par l’Algérie, a assuré que ces vaccins n’ont présenté « aucun effet secondaire dangereux chez ceux ayant bénéficié de cette opération selon les résultats du Centre national de la veille pharmaceutique ».

Le ministre de la santé estime que le but recherché à travers les campagnes de communication et d’information pour encourager le citoyen à se faire vacciner, ne se limite pas à la lutte contre cette situation sanitaire qui prévaut dans le pays mais pour mettre fin à certaines idées qu’il qualifie « d’erronée » et qui circulent sur les réseaux sociaux.

Concernant le code barre (QR) du vaccin anti covid celui sera disponible « au cours des prochains mois sur la plate forme numérique », indiquant que « ce code barre sera mentionné sur la carte de vaccination pour permettre aux citoyens de le présenter lors des différentes activités organisées afin de réduire la propagation du virus ».

En ce qui concerne la tendance haussière de la pandémie du covid observée ces derniers jours dans le pays, dont le nombre de cas dépasse la barre des huit cents par jour ce qui fait craindre une saturation en matière de besoins en lits , le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a indiqué samedi que « la question ne se pose pas en terme de nombre de lits, mais le véritable problème réside désormais dans la difficulté de répondre aux besoins en d’oxygène du nombre croissant des personnes atteintes », soulignant « l’urgence d’une étude sur cette situation pour y remédier ».Il mettra en garde contre les facteurs pouvant accélérer la hausse des cas de contamination comme les célébrations des fêtes de mariages ou les rassemblements qui « risquent d’aggraver la situation » en cette période qu’il qualifie de « très délicate » réitérant son appel en direction de citoyens à se faire vacciner et à éviter les visites familiales durant les fêtes de l’aid el kebir en plus du respect des gestes barrières et le port de masque. De son coté, le professeur Fawzi Derar directeur général de l’institut Pasteur d’Algérie (IPA) a fait savoir que le variant « Alpha » est plus répandu en Algérie avec un taux de 50%, indiquant que le variant Delta très répandu dans plusieurs pays, n’est présent qu’à 2,67% en Algérie ou 31 cas ont été enregistré par l’IPA.

Boubekeur Amrani