Manifestations contre les nouvelles colonies sionistes : 150 Palestiniens blessés en Cisjordanie

L’entité sioniste continue de terroriser les Palestiniens dans les territoires occupés. Ces derniers subissent le harcèlement et les attaques continuels des colons sionistes, en sus des agressions continuelles des forces d’occupation israéliennes. Vendredi, pas moins de 150 Palestiniens ont été blessés dans une agression de l’armée d’occupation israélienne.

Excédés par les velléités expansionnistes de l’occupant et de ses colonies qu’il compte élargir afin d’imposer sa politique du fait accompli, des Palestiniens s’étaient rassemblés dans l’après-midi dans la localité de Beita, pour protester contre la colonie sauvage d’Eviatar, située à proximité. Une manifestation qui a servi de prétexte pour l’armée d’occupation afin de mener une nouvelle agression. Le Croissant-Rouge palestinien a fait état de 146 blessés parmi les manifestants, incluant neuf touchés par des balles réelles, 34 par des balles en caoutchouc et plus de 80 par des gaz lacrymogènes.

Des colons israéliens se sont installés début mai sur une colline près de Naplouse afin d’imposer un fait accompli. Bien que les médias pro-israéliens prétendent que cette colonie ait été installée sans accord de Tel Aviv, il est utile de noter que l’installation de nouvelles colonies se fait toujours selon le même schéma selon lequel une colonie sauvage ouvre toujours la voie à une installation permanente, avec la bénédiction de l’occupant. D’ailleurs, si les colons d’Eviatar ont évacué pour le moment les lieux, ils ont laissé leurs mobile-homes, le temps que « les droits de propriété des terres soient passés en revue afin de déterminer si elles peuvent être considérées comme israéliennes». C’est sur cette base que l’armée d’occupation maintient ses troupes sur place afin de justifier et faciliter cette politique de colonisation.

Le maire de Beita qui a affirmé que les « affrontements et les manifestations se poursuivraient » tant que des Israéliens « demeurent sur nos terres ».La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé depuis 1967 par l’entité sioniste et toutes les colonies israéliennes qui s’y trouvent sont considérées illégales au regard du droit international.

R.I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.