L’art de mettre les pieds dans le plat

Sacré Makri toujours à mettre les pieds dans le plat et à se gratter là où ça ne le démange pas ! C’est comme s’il s’est juré de ne rater aucune occasion pour mettre le feu à la baraque et de ne respecter aucune circonstance aussi grave fut-elle. Le douktour qui a du mal à se frayer un chemin chez lui-même s’arroge le droit d’interférer dans des affaires qui ne le concernent pas. A moins de vouloir se porter candidat chez nos voisins tunisiens lors des prochaines échéances électorales, le chef du MSP s’insurge, s’ingère et tente de se taper l’incruste. Wach dakhlek si les Tunisiens, qui sont libres et heureux, lavent leur linge entre eux et construisent leur pays à leur manière ? De quoi je me mêle ? On sait qu’appartenir à l’internationale islamiste équivaut à participer à tout projet de « takhlat » faisant le bonheur de l’Oncle Sam, mais là c’est purement maladroit pour quelqu’un qui refuse qu’on s’ingère dans ses propres affaires internes. Et puis quand je vois les Tunisiens contents du limogeage de Mechichi par leur président, je ne comprends pas qu’elle mouche a piqué le Makri, en plus il n’est pas d’Ennahda, il est du Hamas !   Vas-y donc comprendre ce qui motive notre zozo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.