«L’Algérie disposée à soutenir la Libye dans la résolution de ses problèmes»

Abdelmadjid Tebboune reçoit le président du Conseil Présidentiel libyen

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu hier  au Palais d’El Mouradia,  le président du Conseil présidentiel libyen Younes Mohamed El-Menfi qui effectue une visite officielle de deux jours en Algérie. A l’issue de l’entretien qu’il a accordé à l’hôte libyen de l’Algérie, le Président Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé la disponibilité constante de l’Algérie  à accompagner les frères libyens jusqu’au terme du processus électoral,  avant d’indiquer que les discussions entre les deux parties ont permis de se mettre d’accord sur un nombre de décisions pouvant résoudre de nombreux problèmes posés sur la scène libyenne.

Le président de la République a assuré le président du Conseil présidentiel libyen de l’accompagnement et de la position constante de l’Algérie quant à la nécessité de privilégier la solution politique basée sur l’entente entre tous les frères libyens qui devront faire aboutir le processus politique qui sera couronné par des élections présidentielles prévues pour le mois de décembre prochain.

Abdelmadjid Tebboune a assuré que « l’Algérie reste à la disposition de la Libye » etprête à contribuer à faire aboutir le processus électoral qui demeure « la seule solution aux problèmes des Libyens ».   L’Algérie « est à la disposition de la Libye », a affirmé le président de la République lequel a souligné : « Nous n’avons aucune ambition ni vision hormis celle que les libyens ont pour leur pays ».Et d’assurer que l’Algérie « attendra la décision que prendront les frères libyens concernant la situation dans leur pays »x.Le Président Tebboune a rappelé, par la même occasion, la position initiale de l’Algérie vis-à-vis de la situation dans ce pays voisin, affirmant que cette position est « acceptée actuellement au niveau international ».Elle stipule, poursuit le chef de l’Etat, que la « solution définitive à la crise en Libye est la tenue d’élections conférant davantage de légitimité au Conseil national et au Président ».Il a préconisé, dans ce sens, l’organisation d’une « double élection parlementaire et présidentielle en même temps », réaffirmant la disposition de l’Algérie à aider les Libyens « à faire entendre la voix de leur pays ».

Pour sa part, Mohamed Younes Menfi a tenu à remercier l’Algérie pour ses efforts allant dans la promotion de la résolution politique des problèmes que traverse son pays et a affirmé que la position de l’Algérie est rassurante pour les libyens. Il est utile à rappeler que la constance de la position de l’Algérie sur la question libyenne privilégiant la solution politique, l’organisation des élections, le respect de l’embargo sur les armes et le départ des mercenaires et des forces étrangèress’est aujourd’hui imposée sur la scène internationale. L’Algérie s’est d’ailleurs toujours dite prête à accueillir le dialogue inter libyen et à jouer un rôle de médiation afin de parvenir à des solutions consensuelles et définitives, d’autant qu’elle se tient à équidistance des différentes parties et ne fait valoir aucun intérêt hormis ceux du peuple libyen.

Il faut noter que cette visite intervient au moment où les réunions se multiplient dans le cadre du forum de dialogue libyen sous l’égide de l’Onu, dans le but de parvenir à une base constitutionnelle devant encadrer les élections du 24 décembre prochain. La dernière en date a été ouverte lundi à Rome et doit s’étaler jusqu’à aujourd’hui pour « examiner toutes les propositions présentées jusque-là et d’autres en vue de dégager une nouvelle base constitutionnelle consensuelle ».

Akli Amor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.