Ne pas céder à la panique !

La situation épidémiologique est inquiétante. Les cas de contamination au coronavirus se multiplient, sur fond de propagation du variant Delta. Les structures sanitaires sont prises d’assaut et des tensions se font sentir sur l’approvisionnement en oxygène nécessaire au traitement des patients en détresse respiratoire. Cela a suscité un vent de panique au sein des populations, alimenté par la rumeur et l’intox. Ce qui fait le lit des spéculateurs et des marchands de mort.
Dans ce sens, le Premier ministre, Aïmen Benabderrahmane a annoncé jeudi soir des mesures d’urgences pour parer au manque d’oxygène afin de rassurer la population. Il a surtout tenu à appeler les citoyens à ne point céder à la panique et à se laisser piéger par l’intox distillée à travers les réseaux sociaux. Ainsi et au registre des mesures prises pour garantir la disponibilité des équipements nécessaires à l’oxygénothérapie, le Premier ministre et ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a expliqué que « la hausse brusque de la demande d’oxygène a amené à prendre des décisions et des mesures pour venir en appui à une production nationale estimée à quelques 400.000 litres par jour. Il s’agit, entre autres, du recours à « l’importation de 15.000 concentrateurs d’oxygène, dont 1.050 déjà réceptionnés, et 750 autres nous parviendront demain vendredi (hier, NDLR) », mais également de l’acquisition de « 2.250 concentrateurs entre les 3 et 5 août prochain, tandis que d’autres cargaisons seront reçues par lots à compter du 10 août ».
Toujours dans l’optique de poursuivre l’effort de satisfaire la demande nationale dans les plus brèfs délais, Aïmene Benabderrahmane a indiqué que l’Algérie a passé une commande pour l’acquisition de quelques « 10 unités de production d’oxygène d’une capacité de 20.000 et 40.000 litres/jour et les répartir sur les grands établissements hospitaliers », ce qui permettra, explique-t-il, « d’atténuer la pression qui prévaut actuellement au sein des hôpitaux ». Il s’agit aussi de l’importation en toute urgence de « plus de 160.000 litres d’oxygène, en sus d’autres quantités ».
Une série de mesures attendue
Dans l’’optique de rendre fluides les opérations de prise en charge des patients, le Premier ministre a annoncé une autre série de mesures à l’instar de l’affectation des structures hôtelières aux patients afin de mieux les prendre en charge et de leur fournir les quantités d’oxygène nécessaires, tout en soulignant que « l’immensité du territoire national nécessite la mise en place des mécanismes permettant de répondre à tous les besoins en temps opportun, et c’est ce que nous avons fait à travers la création d’une cellule de crise au niveau du Premier ministère, qui a géré cette phase de manière efficace et efficiente, en sus d’une cellule opérationnelle qui a commencé son travail mercredi, dans le but de répondre opérationnellement à tous les besoins au niveau des centres hospitaliers ». Il est utile de noter que le Premier ministère a précisé hier, dans un communiqué que la production journalière nationale d’oxygène et gaz médicaux, atteint une moyenne de 400.000 litres livrés aux établissements hospitaliers. Pour ce qui est de l’évolution de la production journalière d’oxygène médical en litres, le Premier ministère explique que 5 opérateurs sont agréés par le ministère de l’Industrie pharmaceutique, à savoir Linde Gaz, Calgaz, Sidal, Aures Gaz Et Sarl Gaz Industriel, avec une capacité globale installée est de 340.000 litres/jour, alors que la production journalière effective est d’environ 300.000 litres/jour. En sus, 3 producteurs d’oxygène industriel convertible en oxygène médical relevant du domaine sidérurgique ont également contribué à fournir l’oxygène, à savoir Tosyali-Oran, AQS -Jijel Et Sider-Annaba. Ces 3 opérateurs ont fourni une production moyenne de 95.000 litres/jour. Pour les concentrateurs, un total de 15.050 concentrateurs dont, 1.050 concentrateurs ont été acquis le 25 juillet 2021, tandis que 750 concentrateurs sont prévus pour demain et 2.250 concentrateurs entre le 3 et le 5 août 2021 prochain à partir d’un don du PNUD. La même source a aussi souligné une commande lancée pour l’acquisition 5.000 concentrateurs, ainsi que les autorisations accordées aux opérateurs privés pour l’acquisition de 6.000 concentrateurs. S’ajoute à cela, la levée de toute contrainte administrative pour l’importation de concentrateurs par les particuliers. S’agissant des générateurs d’oxygène, la même source a rappelé qu’une opération a été lancée pour la dotation des hôpitaux de générateurs d’oxygène, ainsi que les autorisations accordées aux opérateurs privés pour l’acquisition de générateurs d’oxygène. Pour l’importation de l’oxygène, trois citernes cryogéniques d’une capacité de 60.000 litres liquide, ainsi que 10 unités mobiles générateurs d’oxygène d’une capacité de 20.000 à 40.000 litres jour «sont en cours d’acquisition» révèle la même source.
3,5 millions d’Algériens vaccinés
Sur le registre de la vaccination, Aïmene Benabderrahmane a indiqué jeudi soir que « plus de 9 millions de vaccins ont été importés, en plus de la réception en août de 9,2 millions de doses supplémentaires, en sus de 5 millions d’autres qui arriveront en septembre », en attendant l’entrée en production d’une unité de production de vaccins à Constantine, dès la mi-septembre, avec une capacité de production de 2,5 millions de doses. Notons à ce sujet que le bilan du Premier ministère publié hier que près de 3,5 millions de personnes ont été vaccinées en Algérie depuis l’entame de l’opération de vaccination. «Un total de 3.421.279 personnes vaccinées, dont, 2.696.467 personnes ont reçu la première dose de vaccin, tandis que 724.812 personnes ont reçu la deuxième dose de vaccin», a précisé la même source. S’agissant de la progression de l’opération de vaccination, la même source affirme qu’au 26 du mois de juillet courant 211.186 personnes ont été vaccinées, 246.676 personnes le 27 du même mois et 214.866 personnes pour la journée du 28 juillet. A propos de l’acquisition des doses de vaccins, les services du Premier ministère indiquent qu’un total de 9.273.200 doses ont été acquises à fin juillet 2021, alors que les prévisions pour le mois d’août sont arrêtées à 8.200.000 doses du vaccin Sinovac pour le 30 juillet 2021, 758.000 doses d’Astra Zeneca (dans le cadre Covax) et 650.000 doses de Sputnik V. Pour ce qui est du mois de septembre 2021, la même source affirme qu’il est prévu l’acquisition de 5.000.000 doses du vaccin Sinovac, en attendant le lancement de la production nationale de ce vaccin chinois prévue au mois de septembre prochain avec une quantité mensuelle de 2.500.000 doses. Des données destinées à faire toute la lumière sur les opérations en cours et les mesures prises afin de parer à la crise sanitaire, en toute transparence. Il s’agit également de faire face à toute l’intox destinée à alimenter le sentiment de peur et de désespoir au sein de la population. À ce propos, le Premier ministre a lancé un appel aux citoyens afin de «respecter les mesures de prévention et à aller se faire vacciner, tout en faisant montre du plus haut degré de conscience et en évitant les états de panique que certains réseaux sociaux tentent de semer en diffusant des informations fausses et sans fondement» qu’il a qualifiées «d’exploitation des patients et de leurs familles».
Ali Amor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.