shares

Les Algériens découvrent enfin les bienfaits de l’oxygène et ils en demandent… en quantité. Ils se bousculent, se battent, en stockent en concentrateur, en bouteille, en citerne, compressé ou pas, enfin de l’oxygène sous toutes ses formes et qu’importe ses contenants ! Mais, ils en font, comme à leur habitude, un peu trop et parfois même à leur tête ! Ce qui est normal, me diriez-vous, pour un peuple qui a, auparavant, oublié à quoi ça sert et n’avait de yeux que pour l’argent et le pouvoir donc « chaydine fe errih » sans le savoir. Là, ils sont bien surpris ! Et ils ont mis du temps pour comprendre que la vraie vie c’est à peine de l’eau et de l’air, qu’il soit comprimé, à l’état gazeux ou liquéfié, c’est kif kif, « Errih, c’est Errih ». Ils ont même découvert que ces deux éléments existent aussi chez nous et pas qu’en France, qu’on peut en profiter pleinement, gratuitement et qu’il suffit à peine de les préserver. Ça, ils le doivent malheureusement au covid-19 qui a réussi à les rendre à la raison, bien qu’il leur reste beaucoup à faire pour humer sainement et librement cet air. Qu’il soit d’abord pur donc sans le covid-19 et tous ses variants, lequel ils doivent combattre en respectant les mesures de protection et l’hygiène. Ce n’est pas tout ! Ils doivent d’abord cesser de polluer l’air des réseaux sociaux, se discipliner et profiter de la vie au lieu de développer des pensées funestes à longueur de journée.