Transports publics : Les conducteurs soumis à des tests de qualification

Les conducteurs des tramways et des métros seront désormais soumis à des tests de qualification physique et psychologique périodiques.

Un arrêtédu ministère desTransport daté du 14 juin et publié dans la dernière livraison du Journal officiel, oblige ainsi les personnes appelées à conduire ces moyens de transport public dans les grandes villes à passer un test de qualification pour permettre de savoir si leur profil physique et psychologique leur permet d’exercer ce métier très difficile et qui nécessite une grande concentration en plus de grandes facultés psychique et physique.

La décision concerne donc les métros à direction automatique, les engins automatiques légers, le tramways, les bus dirigés par caméra optique ou par système magnétique, les ascenseurs mécaniques , les transports par câbles et les train à rail à voie unique. Aussi, explique le ministère desTransports, les personnes destinées à accomplir ces missions auxquelles la sécurité des citoyens est très liées doivent se soumettre périodiquement à des tests qui permettent de confirmer ou d’infirmer leurs aptitudes. La loi précise ainsi la liste des personnes inaptes. Ces catégories sont effectivement  les personnes souffrant de maladies pouvant les empêcher d’accomplir ce travail ou qui prennent des médicaments pouvant atténuer le degré de conscience et de concentration, les personnes souffrant de vertiges, de faiblesse de l’acuité visuelle ainsi que des défaillance sensorielles diverses.

Par ailleurs, la loi impose aux  personnes appelées à exercer des fonctions en lien avec la sécurité à ne jamais exercer sous l’effet de l’alcool et à informer d’éventuelles maladies et des médicaments pris. Au chapitre du profil psychologique, la loi interdit l’exercice de ces fonctions à toutes personne souffrant d’un déséquilibre psychique. Elle interdit également cet exercice à toute personne sous influence de psychotropes ou autres facteurs pouvant influer sur leur personnalité au point d’entraver l’exercice de leur mission.

Parallèlement à cette batterie de mesures destinées à assurer la sécurité des usagers de ces transports de plus en plus utilisés dans notre pays, la loi prévoit des formations au bénéfice du personnel qui peut ainsi suivre le niveau et l’évolution de son métier. L’exploitant de ces moyens de locomotion est ainsi tenu de tracer un programme pour les formations du personnel avec la prise en compte des qualifications initialement acquises et les techniques utilisées en prenant en compte les innovations effectués dans les créneaux sur le plan des équipement  et des infrastructures de base.

Enfin, il est à noter que ces moyens de transport sont de plus en plus utilisés par les citoyens surtout dans les villes. La sécurité des usagers représente un aspect important en effet dans l’exercice de ces fonctions d’où l’importance de cette loi destinée surtout à protéger le citoyen en général et particulièrement  l’usager.

Kamel Nait Ameur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.