Les villages d’Azeffoune appellent au respect de la décision

Fermeture des plages à cause du Covid 19 

Des citoyens de plusieurs villages mitoyens des plages de la côte d’Azeffoun, commune située à une soixantainede kilomètres au nord-est du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou,appellent les autorités compétentes à faire respecter l’interdiction de fréquenter les plages en cette période marquée par la forte propagation du variant Delta du Covid 19. Cet appel intervient après le constat alarmant que de nombreux estivants continuent de venir sur les plages situées à proximité des villages mettant en danger ainsi la quiétude des familles qui sont, elles, dans un confinement partiel volontaire afin de se protéger du virus.

En fait, les villageois n’ont pas hésité à exprimer leur inquiétude face à ces comportements qu’ils jugent inconscients. « Dans ces moments, nous croyons que la moindre des choses est d’éviter de mettre la vie des autres en danger. En venant à la plage, on risque de transmettre le virus ou de le contracter. Et puis on n’en meurt pas de se priver de la plage » affirme un villageois qui appelle les autorités locales à réagir avec plus de fermeté pour empêcher la fréquentation de ces lieux de regroupement.

D’autres villageois affirment que les démarches de sensibilisation auprès de ces personnes ne semblent point donner des résultats. « Nous avons à maintes fois organisé des opérations de sensibilisation en allant discuter directement avec les personnes sur les plages mais ils ne sont pas nombreux ceux qui répondent positivement » explique un villageois qui craint que ces discussions amicales dégénèrent en accrochages verbaux entre citoyens. Un autre argument pour l’intervention plus ferme des services concernés.

Par ailleurs, sur la côte de Tigzirt, c’est un autre phénomène qui est signalé par de nombreux citoyens. Beaucoup de citoyens fréquentent les plages interdites à la baignade malgré le danger qu’elles représentent pour leur sécurité. En cette conjoncture marquée par la pandémie du Covid 19, ces lieux continuent d’être fréquentés.

Aussi, des citoyens habitants les villages mitoyens généralement situés dans la commune d’Iflissen et Tigzirt, recourent à des campagnes de sensibilisation en allant à la rencontre des estivants qui continuent de braver le danger. « Nous essayons de leur expliquer que leur comportement met en danger la vie des villageois car les maisons sont toute proches des plages et la fréquentation de nos commerces et autres places peut favoriser la propagation du virus et causer ainsi des situations dommageables pour nos familles » explique un citoyen de Taksebt, village situé à quelques mètres seulement de la plage.

Kamel NaïtAmeur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.