Déstabilisation globale

« On ne peut pas être à la fois, l’assaillant, l’agresseur, et celui qui fortifie la ville contre l’agression. » Jean-Marie Adiaffi, poète et cinéaste ivoirien. 

C’est une démarche extrêmement dangereuse que le Makhzen est en train d’entreprendre. Le rapprochement inédit que le régime marocain est en train d’opérer avec l’entité sioniste est en soi une menace. Une menace pour l’Afrique du Nord et le Sahel certes, mais c’est aussi une menace pour l’ensemble du bassin méditerranéen. L’Espagne en prend d’ailleurs conscience, confrontée aujourd’hui aux ambitions expansionnistes du Makhzen. Les Européens doivent bien le savoir, au regard de leur histoire : l’appétit expansionniste n’a pas de limites.  Et c’est en ce sens que tout le monde devrait se méfier non seulement du régime marocain, mais aussi de son corolaire au Moyen-Orient, l’entité sioniste. Car les deux entités sont assises sur la même idéologie, celle de l’agression et de l’expansion permanentes qu’on tente de justifier par des référents historiques et religieux préfabriqués. 

C’est cette idéologie qui a mené vers les guerres entre les grands empires européens et qui risque aujourd’hui de mener vers le conflit global et son déchaînement de destruction. Il est nécessaire de prendre le temps de réfléchir au rôle que ces deux acteurs sont en train de jouer. Si les grandes puissances semblent transférer les points focaux de confrontation vers le pacifique et l’océan indien, elles ouvrent une brèche au Moyen-Orient et dans le bassin méditerranéen. Et c’est cette brèche que le Makhzen et son allié sioniste cherchent à exploiter pour créer un théâtre de confrontation entre les puissances de la région. C’est là que réside l’essence du problème, car le bassin méditerranéen est le cœur géopolitique du monde. Son bouleversement ne peut mener qu’à une déstabilisation globale avec ses conséquences pour l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Europe, voire le reste du monde. C’est dans ce sens qu’il est nécessaire aujourd’hui de mettre un terme à l’escalade des tensions menées par l’entité sioniste et son vassal makhzenien. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *