Mondiaux féminins 2022 de boxe : L’Algérie entre dans la légende

Performance historique pour la boxe féminine algérienne. Ichrak Chaïb et Imène Khelif assurent les deux première médailles aux Mondiaux, dans l’histoire de l’Algérie dans cette discipline. 

La boxeuse algérienne Ichrak Chaïb s’est qualifiée lundi pour les demi-finales de la 12e édition des championnats du monde féminins actuellement en cours à Istanbul (Turquie), après sa victoire contre la Polonaise Aneta Rygielska (3-2). Chaïb, qui s’était qualifiée pour ces quarts de finale dimanche, aux dépens de la Coréenne Choi Honguen (5-0), a déjà assuré ainsi la médaille de bronze, en attendant mieux, si elle parvient à atteindre la finale. Un peu plus tôt dans la matinée, sa compatriote Imane Khelif (63 kg) avait réalisé l’exploit historique de devenir la première algérienne à se qualifier pour une demi-finale de championnat du monde de boxe, après sa brillante victoire contre la Grecque Olga Pavlina Papadatou (5-0). Là encore, Khelif a déjà assuré la médaille de bronze, en attendant peut-être mieux, si elle parvient à se qualifier pour la finale. Khelif a qualifié de « performance historique » sa qualification lundi à Istanbul (Turquie) aux demi-finale. « Alhamdou Lillah pour cette première médaille pour la boxe féminine algérienne obtenue dans un championnat du monde. Une performance historique. Inchallah la médaille d’or », a posté Khelif sur sa page Facebook. Tout juste après sa qualification historique, Khelif a eu droit à un message de félicitations et de soutien de la part du capitaine de l’Equipe nationale de football, Riyad Mahrez. Le joueur de Manchester City a déclaré : « Tu est une grande boxeuse, force à toi. J’espère que tu seras la première championne du Monde algérienne. » En revanche, le parcours de Roumaïssa Boualem (50 kg) s’était arrêté au stade des huitièmes de finale après avoir perdu son duel fac e à la Turque Cakiroglu Buse Naz. Au premier tour, l’Algérienne avait battu la Japonaise Shinohara Hikaru (4-1). La quatrième boxeuse algérienne engagée aux mondiaux d’Istanbul, Fatiha Mansouri (48 kg), avait été sortie dès le premier tour, en s’inclinant  face à la Vénézuélienne Cadeno Rojas Tayonis (5-0). Les Championnats du monde de boxe féminine enregistre la participation d’un nombre record de 310 athlètes représentant 73 pays qui boxeront dans 12 catégories de poids. 

R. S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.