Message du Président Tebboune à l’occasion de la Journée nationale de l’Etudiant : 5 millions de diplômés formés depuis l’indépendance

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a mis en avant les réalisations accomplies dans le secteur de l’enseignement supérieur qui a contribué à la formation de pas moins de 5 millions de diplômés, et a insisté sur le rôle que doit jouer la communauté universitaire pour relever les défis qui d’imposent aujourd’hui afin de jeter des ponts entre le monde économique et l’université et stimuler le dialogue, la recherche et l’innovation. Dans un message qu’il a adressé à l’occasion de la Journée nationale de l’étudiant célébrée chaque 19 mai pour commémorer la grève des étudiants du 19 mai 1956 et leur contribution à la glorieuse Révolution de Novembre, le Président Tebboune a mis en avant les « réalisations accomplies par l’Université chaque année par des promotions successives de diplômés dont le nombre avoisine les 5 millions depuis l’indépendance, nous saluons le rôle accompli par la corporation universitaire dans la relance du secteur, en déployant des efforts et en fournissant des contributions considérables au service de l’Université algérienne ». « En témoignent les acquis importants de l’Université, à l’instar de la réalisation d’écoles nationales supérieures dans plusieurs spécialités scientifiques de pointe, le lancement de pôles d’excellence désormais opérationnels, la création de plusieurs laboratoires de recherche, l’optimisation du rendement pédagogique et de la qualité de la formation ou encore l’amélioration des compétences des diplômés », a-t-il ajouté. Des acquis sur lesquels il est nécessaire de capitaliser aujourd’hui pour favoriser l’émergence d’une université appelée à relever les défis de l’heure. C’est dans ce contexte que le président de la République a affirmé que ces réalisations « favorisent l’émergence d’une Université en mesure d’abriter la pensée libre, le dialogue sérieux, la critique constructive et une ouverture, d’abord, sur son propre environnement, en jetant les passerelles du partenariat avec les établissements économiques, culturels et sociaux, puis sur le monde extérieur, en interagissant avec les plus grandes universités et en concrétisant de nombreuses réalisations dans la recherche scientifique ». « Afin d’y parvenir, nous avons accordé un intérêt et un suivi tous particuliers aux secteurs de l’Education et de l’Enseignement, dans le cadre d’une vision au diapason des mutations en cours dans le monde et l’avancée scientifique et technologique, une vision fondée sur l’investissement dans le capital humain de la nation, étant la véritable richesse et un des plus grands facteurs de puissance pour l’édification d’une Algérie nouvelle, armée des compétences de sa jeunesse », conclut-il.

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.