Loi sur l’investissement : Le satisfecit du Patronat

Les organisations patronales se félicitent de l’adoption de la nouvelle loi sur l’investissement. Destinée à booster les investissements, cet arsenal juridique apportant de nombreux points nouveaux est ainsi considéré comme « un gage de confiance aux investisseurs et un facteur clé pour garantir la réussite du processus de relance de notre économie. Une économie que nous voulons diversifiée et libérée de toutes les contraintes administratives », estime la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) qui a, dans communiqué publié jeudi soir, rappelé que « seul un dispositif stable, transparent et attractif qui assoupli l’acte d’investir, est de nature à garantir un climat d’affaires sain et porteur pour créer des entreprises, de la croissance et de l’emploi et inciter les investisseurs à des prises de risque ». 

Aussi, par la même occasion, la CAPC réaffirme son plein engagement « dans le processus de développement économique national (et) fonde beaucoup d’espoir sur le nouveau cadre réglementaire qui régit l’investissement pour garantir une accélération de la levée des lourdeurs et des pratiques bureaucratiques qui pèsent sur l’investissement et instaurer la confiance auprès des opérateurs grâce à un assainissement total et profond de l’environnement d’affaires ».

De son côté, le Conseil du renouveau économique algérien (CREA) a, dans un communiqué publié vendredi, estimé que l’adoption du projet de loi relative à l’investissement  contribuera à drainer des investissements et à  créer de la valeur ajoutée et des emplois. L’organisation patronale a salué « l’esprit de concertation qui a prévalu dans la préparation de cette loi avec les partenaires économiques » permettant ainsi de l’enrichir et également  « de prendre en compte les réalités du terrain et participera au rétablissement de la confiance des investisseurs ». Enfin, l’importance accordée par le gouvernement aux propositions des organisations patronales, conclut le CREA, donne « une motivation supplémentaire pour continuer à se positionner comme un interlocuteur fiable et constructif pour le bien de notre économie ». A rappeler enfin que la nouvelle loi sur l’investissement apporte  une série de mesures dans la perspective de concrétiser les engagements du président de la République relatifs à l’amélioration du climat d’investissement et à garantir les conditions appropriées pour libérer l’esprit d’initiative et diversifier l’économie nationale. Une démarche qui s’inscrit dans la perspective d’une approche globale et stable, prenant en compte les principes de la liberté d’investissement, de transparence et d’égalité, conformément aux dispositions de la Constitution de 2020. Une loi qui vise ainsi à rendre le climat des affaires en Algérie plus attractif pour les investissements étrangers. 

Kamel Nait Ameur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *