Pétrole : Le baril clôture la semaine en hausse

La hausse conséquente de la production de pétrole de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et de ses alliés de l’Opep+ n’aura pas permis de ralentir l’envolée des cours du brut, ni à calmer des marchés tendus et fébriles en raison de l’impact des facteurs géopolitiques. 

Vendredi, les cours du brut ont clôturer en hausse, une semaine de cotation marquée par de nouveau plus hauts.  Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a ainsi gagné 1,79%, pour clôturer à 119,72 dollars. Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain, avec échéance en juillet, a lui progressé de 1,71%, à 118,87 dollars.

Les traders ont surtout noté la publication des sanctions de l’Union européenne qui visent notamment à réduire de 90% les importations de pétrole russe en UE. Les membres du groupe OPEP+ se sont engagés à ajouter 648.000 barils de plus par jour à leur production en juillet, bien plus que les 432.000 des mois précédents. Le ministre de l’Énergie et des Mines, qui a participé jeudi à la 41réunion du Comité ministériel mixte de suivi OPEP/Non-OPEP (JMMC) et à la 29 réunion ministérielle OPEP/Non-OPEP,  a déclaré à la presse:  » Nous avons examiné attentivement les développements récents observés sur le marché pétrolier international ainsi que ses perspectives d’évolution au cours des prochaines semaines et des prochains mois ». « En nous basant sur les travaux du Comité technique qui s’est réuni la veille, nous avons noté que les risques qui pèsent sur la croissance économique mondiale et sur la demande de pétrole ne sont pas de nature à perdurer. Notre responsabilité, en tant que producteurs, est d’accompagner la dynamique du rebond en assurant un approvisionnent stable et régulier », a ajouté Mohamed Arkab. « Au terme de nos discussions, nous avons considéré que les fondamentaux du marché pétrolier appellent dès à présent à un ajustement à la hausse de notre politique d’offre en mettant sur le marché un volume plus important de ce que nous fournissions au cours des mois précédents » a t-il avancé. Mohamed Arkab a également annoncé que le niveau de production pétrolière de l’Algérie augmentera à 1,039 Mbj en juillet prochain. M. Arkab a indiqué que la décision de l’Opep+ correspond pour l’Algérie,, à une augmentation de la production de 17.000 b/j en juillet , ce qui nous permettra d’atteindre un niveau de production de 1,039 Mbj en juillet.

R.E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.