Filière avicole : Des mesures pour stabiliser les prix des viandes blanches

La protection du produit national, a été au cœur de la rencontre ayant réuni mardi le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, avec les représentants du Conseil national interprofessionnel de la filière avicole (CNIFA). Une réunion qui a également permis de discuter de la situation et des perspectives de développement de la filière. Selon un communiqué du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, soulignant que «cette rencontre a permis de soulever la question liée à la valorisation et le maintien du haut niveau de production qui couvre la demande nationale à 100% grâce à l’organisation et à l’encadrement de cette filière qui ont permis d’aller vers l’exportation». Selon la même source, cette rencontre s’inscrit dans le cadre des rencontres périodiques organisées par le ministère avec les acteurs du secteur. Les professionnels et les partenaires économiques, dénotent «l’importance accordée par le ministère à la prise en charge des préoccupations soulevées par les professionnels du secteur dans le cadre d’une vision participative et prospective». Les participants ont focalisé leurs intervention sur «la situation qui prévaut la filière avicole et des viandes blanches et ont abordé les perspectives de son développement à travers différents programmes et mesures incitatives au profit de cette filière stratégique», a précisé le communiqué. Cette réunion a été marquée par la participation du président de la Chambre nationale d’agriculture (CNA), le président de la Fédération nationale de la filière avicole relevant de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), des cadres du ministère et des représentants des différents établissements et offices relevant du secteur. Elle a été sanctionnée par une série de décisions et de mesures d’organisation et de régulation de cette filière visant à assurer la disponibilité des produits et la stabilité des prix», a ajouté le communiqué. 

Le ministre a également eu à présider, le même jour, une réunion consacrée à l’examen des moyens permettant le développement de la filière tomate industrielle. Une réunion qui a regroupé Mohamed Abdelhafid Henni avec les représentants du Conseil interprofessionnel de la filière de la tomate industrielle. Selon un communiqué du ministère, cette rencontre « intervient à la demande des professionnels et s’inscrit dans le cadre de la stratégie globale du secteur pour le développement des différentes filières». Les participants à cette rencontre ont abordé les difficultés rencontrées par les producteurs et transformateurs et examiné les solutions idoines à même de développer la filière et de répondre aux exigences du consommateur en matière de qualité.

Salim A.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.