Abdelmadjid Chikhi, Conseiller du président de la République chargé des Archives et de la Mémoire nationale : Le soutien actif de l’Algérie aux mouvements de libération souligné

Le rôle actif de l’Algérie dans le soutien aux mouvements de libération et de décolonisation en Afrique et dans le monde a été mis en avant lors d’une conférence organisée, mardi, au siège des Archives nationales à Alger.  A ce propos, le Conseiller du président de la République chargé des Archives et de la Mémoire nationale et Directeur général des archives nationales, Abdelmadjid Chikhi, a indiqué que « pour  les mouvements de libération en Afrique, l’Algérie est devenue, à une certaine époque, après le recouvrement de la souveraineté nationale, l’une des citadelles des hommes libres, des révolutionnaires et des militants africains pour la liberté et l’affranchissement des chaînes du colonialisme ».  Juste après son indépendance, l’Algérie « a joué un rôle important et pionnier, à travers sa solidarité avec les mouvements de libération dans le monde, devenant ainsi la Mecque des révolutionnaires africains qui ont décidé de marcher sur ses traces pour libérer leurs pays », a affirmé M. Chikhi lors de cette conférence à laquelle ont assisté le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane et un nombre de représentants du corps diplomatique. Insistant sur le fait que la position de l’Algérie vis-à-vis des causes de libération dans le monde « n’était dès le début que l’expression de sa fidélité à ses principes immuables et non pour être au service d’une quelconque partie ». M. Chikhi a relevé que cette position « est celle de tous les Algériens sans aucune hésitation, partant du principe que ce qui est pris par la force ne peut être repris que par la force ».  Le même responsable a souligné que la Révolution algérienne « a donné au monde entier une leçon de moralité et dans la pensée révolutionnaire de libération, ce qui lui a valu d’être qualifiée d’unique en son genre ». A cette occasion, un documentaire a été projeté retraçant des faits historiques sur le rôle de l’Algérie dans le soutien et l’accompagnement des mouvements de libération dans les pays africains pour arracher leur indépendance, outre l’aide matérielle, morale et diplomatique apportée à ces pays. De son côté, le Moudjahid Mohamed Tahar Abdeslam a apporté son témoignage sur le rôle de l’Algérie et de sa diplomatie après l’indépendance dans le soutien aux mouvements de libération en Afrique, en accueillant notamment leurs révolutionnaires dont Nelson Mandela, Desmond Tutu, Joshua Nkomo, Robert Mugabe et Samora Machel. Lors de cette conférence, qui s’inscrit dans le cadre des festivités  célébrant le soixantième anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, le siège des Archives nationales a abrité une exposition de photos et de documents, qui met en avant le rôle de l’Algérie et de sa diplomatie au service des causes justes dans le monde.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.