Crise libyenne : Abdoulaye Bathily, nouveau représentant spécial de Guterres, prend ses fonctions

Le nouveau représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Libye le Sénégalais, Abdoulaye Bathily, a officiellement pris, jeudi, ses fonctions, rapporte l’agence de presse libyenne Lana. « Avant son arrivée en Libye le 1 er octobre, le représentant spécial d’Antonio Guterres devait entamer une série de réunions avec de hauts responsables onusiens et des représentants des Etats membres à New York », a précisé la même source. Abdoulaye Bathily, nommé le 2 septembre dernier par Guterres, a occupé auparavant différents portefeuilles ministériels dans son pays et assumé des postes à la tête de plusieurs Missions onusiennes en Afrique, dont celui de représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU au sein de la Mission  multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) (2013-2014) et représentant spécial pour l’Afrique centrale et chef du Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale (UNOCA) au Gabon (2014-2016). En 2018, il a été nommé conseiller spécial du Secrétaire général pour Madagascar et en 2019, expert indépendant pour l’examen stratégique du Bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest. Sa nomination en tant que représentant spécial du SG de l’ONU pour la Libye a été accueillie avec beaucoup de satisfaction auprès de nombreux Etats. L’Algérie qui soutient le processus de paix en Libye, en insistant particulièrement sur l’organisation des élections libres et transparentes, avait exprimé sa satisfaction au lendemain de sa nomination. « Tout en félicitant chaleureusement le Professeur Bathily pour sa nomination, l’Algérie exprime sa volonté de coopérer étroitement avec lui pour mener à bien la noble mission qui lui est confiée. Elle appelle toutes les parties libyennes à coopérer pleinement avec le Professeur Bathily et à saisir cet heureux développement pour un sursaut collectif salutaire dans l’intérêt du peuple libyen frère », avait indiqué le ministère algérien des Affaires étrangères.

R.I.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *