Lutte contre les incendies : Les techniques spatiales à la rescousse

«Les conservations des forêts  au niveau des 40 wilayas ont mobilisé tous les moyens pour la lutte contre les incendies», a affirmé le Directeur général des Forêts, Djamel Touahria. S’exprimant sur les ondes de la chaîne 1 de la Radio nationale, M. Touahria a indiqué que «les réponses et les interventions des services des forêts au moindre incendie seront à la fois  importants et très immédiates», expliquant que «nous avons tiré d’importants enseignements lors de nos précédentes expériences  lesquelles nous ont appris que plus l’intervention est rapide plus les dégâts sont limité». «La célérité observée dans les interventions nous évite les catastrophes», a-t-il expliqué. Abordant la question liée l’utilisation des techniques numériques dans la lutte contre les incendies, notamment en ce qui concerne l’échange rapide des informations, l’invité de la Radio a indiqué que «nous travaillons avec l’Agence spatiale Algérienne. Celle-cidoit nous exposer, ce mercredi, les nouveaux outils techniques nous permettant de connaître, avec exactitude et à l’aide du satellite, les lieux dans lesquels nous pouvons intervenir ». Il rappelle aussi que «les moyens dont nous disposons actuellement nous permettent de développer l’ensemble des solutions et les mécanismes entrant dans le cadre de la lutte contre les incendies». Le Directeur général des forêts a, par ailleurs, annoncé « la levée du gel pour l’acquisition des certains outils que nous allons acquérir le mois prochain». De ce fait, a-t-il ajouté «nous allons équiper les conservations des forêts». Il indique que «la lutte contre les incendies sera scientifiquement accompagnée, à commencer par la localisation des foyers des incendies, les endroits ou l’on peut intervenir, les sources d’eau pour l’extinction, en plus de mettre en place des moyens permettant les interventions des agents de la Protection civile». «Tout est organisé au niveau local, en plus de la disponibilité des moyens au niveau des conservations des wilayas en charge des forêts et au niveau de la Protection civile», a-t-il expliqué, soulignant «l’importance de l’intervention au temps zéro ou encore lors du départ du foyer d’incendie, en plus de la transmission du renseignement du niveau local au niveau central et vis versa, d’où l’efficacité dans l’intervention». Le Directeur général de forets est revenu sur le nouveau programme de lutte contre les incendies de forêts, intégrant plusieurs secteurs. Ce dernier implique, selon l’invité de la radio,  plusieurs institutions comme la Gendarmerie nationale et la Protection civile et ce, dans le cadre d’une commission mise en place  pour  la protection des forêts. «Les membres de cette commission ont entre autres été formés pour connaître les véritables raisons ayant provoqué le départ des incendies », a fait remarquer le Directeur général des forêts, rappelant que « la commission nationale de protection des forêts et de lutte contre les incendies associe 13 secteurs. Fraîchement mise en place, elle est présidée par le ministre de l’Agriculture et de Développement rural». Le Barrage vert, qui couvre une surface boisée de 3 millions hectares, soit 18% de sa superficie globalea également été évoqué. «Le nouveau programme prévoit son extension de l’ordre d’un million hectares, le but étant de stopper l’avancée du désert», a déclaré Djamel Touahria. « Dans la nouvelle stratégie, nous avons déployé 13 cadres au niveau des wilayas traversées par le barrage vert, qui ont élaboré un point sur la situation actuelle dudit barrage et pris en compte tous les programmes ayant ciblé ce projet (le barrage Vert) depuis son lancement à ce jour», a-t-il expliqué. «Nous avons identifier les types d’arbres qui peuvent être plantés, lesquels peuvent être bénéfiques pour les habitants, en plus de leur rendement économique», a-t- il indiqué.

Amar malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.